POUR MIEUX SE DÉ­PLA­CER AU LI­BAN

Le Mensuel Magazine - - Économie Start-up -

A 25 ans, Ha­di Hos­ni est le créa­teur d’un ou­til qui risque bien de bou­le­ver­ser le sec­teur du trans­port au Li­ban: l’ap­pli­ca­tion Cabbis. Son idée, il l’a eue lors­qu’il n’était en­core qu’étu­diant, en 2011.

«Tous les jours, pour ren­trer de l’uni­ver­si­té, je n’avais que deux op­tions: at­tendre dans la rue sous le so­leil ou la pluie pour trou­ver un taxi ou bien com­man­der un vé­hi­cule pri­vé, ce qui, à terme, al­lait re­ve­nir très cher», ra­conte Ha­di Hos­ni.

C’est ain­si qu’est née l’idée de Cabbis, une ap­pli­ca­tion mo­bile per­met­tant de mettre en re­la­tion chauf­feurs de taxis et clients, en fonc­tion de leur proxi­mi­té géo­gra­phique et de la cir­cu­la­tion.

«A l’époque, l’ap­pli­ca­tion d’uber n’était pas en­core ce qu’elle est au­jourd’hui, pour­suit le jeune en­tre­pre­neur. Sa réus­site nous a d’ailleurs confor­tés dans la fai­sa­bi­li­té de notre pro­jet. Notre but n’est pas seule­ment de trans­por­ter les gens, mais d’être un ou­til pour mieux se dé­pla­cer à Bey­routh. D’ici peu de temps, nous comp­tons même dé­ve­lop­per des op­tions qui n’ont rien à voir avec les taxis, mais qui visent sim­ple­ment à amé­lio­rer les condi­tions de la cir­cu­la­tion», ajoute-t-il.

OR­GA­NI­SER UN SEC­TEUR ANAR­CHIQUE. Di­plô­mé en Gé­nie in­for­ma­tique et élec­trique de L’AUB (Uni­ver­si­té amé­ri­caine de Bey­routh), M. Hos­ni mise sur ses com­pé­tences en in­gé­nie­rie pour ré­soudre le cau­che­mar du trans­port au Li­ban. «Avant Cabbis, il n’exis­tait au­cun ou­til qui per­met­tait d’uni­fier et d’or­ga­ni­ser le sec­teur des taxis dans le pays», in­siste-t-il.

Pour le mo­ment, Cabbis tra­vaille avec une cin­quan­taine de taxis sur le Grand-bey­routh. Des comp­teurs, ins­tal­lés dans les vé­hi­cules, com­mencent à 4 000 livres li­ba­naises la course. Pour chaque ki­lo­mètre ef­fec­tué par le taxi, 800 livres sont ajou­tées au comp­teur, 150 livres s’affichent par mi­nute si le taxi ne bouge pas. Ha­di Hos­ni re­ven­dique des prix entre 10 et 20% in­fé­rieurs à ceux du mar­ché. Avec Cabbis, le jeune en­tre­pre­neur compte bien par­tir à la conquête de tout le ter­ri­toire li­ba­nais mais aus­si au-de­là des fron­tières!

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.