LE KALE UN LÉ­GUME MA­GIQUE

Le Mensuel Magazine - - Nutrition -

Le kale – à pro­non­cer kayle – est une va­rié­té an­cienne de chou. Si son goût n’a rien de par­ti­cu­liè­re­ment at­ti­rant, c’est sans conteste le roi des vé­gé­taux, puisque c’est l’un des ali­ments les plus riches en nu­tri­ments. Ses feuilles peuvent être vertes ou pourpres, avoir une forme lisse ou fri­sée et contiennent tous les bien­faits du monde.

SAN­TÉ DES YEUX. L’une des consé­quences les plus cou­rantes du vieillis­se­ment est la dé­gra­da­tion de la vue. Mais il existe plu­sieurs nu­tri­ments ca­pables de stop­per cette baisse. Deux d’entre eux sont la lu­téine et la zéaxan­thine, des an­ti­oxy­dants ca­ro­té­noïdes qu’on trouve en grande quan­ti­té dans le kale.

LE SYS­TÈME IM­MU­NI­TAIRE. Le kale ren­ferme un nu­tri­ment qui pos­sède des pro­prié­tés an­ti-conges­tives et an­ti­oxy­dantes. Cet élé­ment se montre ef­fi­cace dans les pro­blèmes de rhume et de toux.

Le kale com­prend aus­si de bonnes quan­ti­tés d’un phy­to-nu­tri­ment aux pro­prié­tés an­ti­bac­té­riennes, pos­sé­dant des pro­prié­tés an­ti­can­cé­reuses sti­mu­lant les dé­fenses na­tu­relles. et

LA COA­GU­LA­TION DU SANG. Une de­mi-tasse de choux kale pro­cure 600% de la dose quo­ti­dienne re­com­man­dée en vi­ta­mine K. Le rôle es­sen­tiel de cette vi­ta­mine est de contri­buer à la coa­gu­la­tion du sang. Ce lé­gume peut éga­le­ment pro­té­ger de l’os­téo­po­rose et de la cal­ci­fi­ca­tion des ar­tères.

PRO­DUC­TION D’ÉNER­GIE. Le kale est aus­si riche en ma­gné­sium et en po­tas­sium, deux nu­tri­ments qui, consom­més en com­bi­nai­son, aug­mentent l’éner­gie de fa­çon re­mar­quable.

Il est vert, ru­gueux, fri­sé. A pre­mière vue, il ne donne pas très en­vie. Pour­tant, le kale est de­ve­nu une star dans le monde gas­tro­no­mique et on le re­trouve dé­sor­mais dans presque tous les me­nus au Li­ban.

LE COEUR. La consom­ma­tion quo­ti­dienne de jus de kale, pen­dant douze se­maines, aug­mente les ni­veaux de HDL (le «bon» cho­les­té­rol) de 27% et ré­duit les ni­veaux de LDL de 10%, tout en amé­lio­rant le sta­tut des an­ti­oxy­dants.

PRO­FU­SION DE VI­TA­MINES. Le kale contient plus de vi­ta­mine C qu’une orange et plus de cal­cium qu’un verre de lait. Il est aus­si une ex­cel­lente source de vi­ta­mine A.

Quant au cal­cium, c’est bien simple; dans 100 g de kale, il y a 150 mg de cal­cium, contre 125 mg dans un verre de lait.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.