LE 14 MARS «EST FI­NI»

Le Mensuel Magazine - - Confidences Hommes Et Femmes -

La no­mi­na­tion par l’an­cien chef du gou­ver­ne­ment, Na­jib Mikati, de Saad Ha­ri­ri au poste de Pre­mier mi­nistre, lors des consul­ta­tions par­le­men­taires contrai­gnantes, et l’al­liance entre les deux hommes aux der­nières élec­tions mu­ni­ci­pales, en mai, ont été in­ter­pré­tées comme les signes avant-cou­reurs d’une co­opé­ra­tion aux pro­chaines lé­gis­la­tives, à Tripoli. Mais il semble que M. Mikati, en bon prag­ma­tique, n’a pas en­core ar­rê­té son choix. Si son coeur penche pour Saad Ha­ri­ri, sa rai­son, elle, va vers Achraf Rifi, sur­tout de­puis que ce der­nier a rem­por­té le scru­tin mu­ni­ci­pal. C’est ce qui ex­plique le flirt à dis­tance en­re­gis­tré ré­cem­ment entre les deux per­son­na­li­tés tri­po­li­taines. L’al­lié de M. Mikati à Tripoli, le dé­pu­té et an­cien mi­nistre Mo­ham­mad Sa­fa­di, est, lui, ré­so­lu­ment fa­vo­rable à une co­opé­ra­tion avec Saad Ha­ri­ri, ju­geant le dis­cours d’achraf Rifi trop ex­tré­miste. In­ter­ro­gé par Ma­ga­zine, l'an­cien dé­pu­té de Zghor­ta, Sa­mir Frangié, a ré­vé­lé l'exis­tence d'une «ré­flexion» sur la si­tua­tion ac­tuelle au Li­ban et dans la ré­gion entre des mi­li­tants du

14 mars, dont l'ex-dé­pu­té Fa­rès Sou­haid, et des ac­teurs de la so­cié­té ci­vile.

Cette ré­flexion pour­rait dé­bou­cher sur une ini­tia­tive qui se­ra «plus qu'un do­cu­ment, mais moins qu'un nou­veau mou­ve­ment po­li­tique», «Le 14 mars est fi­ni en tant que mou­ve­ment, a dé­cla­ré M. Frangié à Ma­ga­zine. Il n'en reste que la date. L'ini­tia­tive en ges­ta­tion s'adresse à l'en­semble des Li­ba­nais». Le but est, se­lon lui, de pro­mou­voir une vé­ri­table ré­con­ci­lia­tion na­tio­nale qui ne se li­mite pas au com­pro­mis sur l'élec­tion pré­si­den­tielle. L'ini­tia­tive de­vrait voir le jour dans les se­maines à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.