Al­louche contient la fronde de Tripoli

Le Mensuel Magazine - - Confidences Partis -

En amont et en aval de la jour­née na­tio­nale pour la pro­tec­tion du Li­ta­ni, le 23 oc­tobre, le Hez­bol­lah et le mou­ve­ment Amal ont ma­noeu­vré afin de s’at­tri­buer la pa­ter­ni­té de cet évé­ne­ment. Les dé­pu­tés et les res­pon­sables du tan­dem chiite étaient de toutes les ac­ti­vi­tés de sen­si­bi­li­sa­tion à la dé­pol­lu­tion du cours de ce fleuve, et ont fait om­brage aux dé­pu­tés de la Bé­kaaouest, membres du Bloc du Fu­tur. Le Hez­bol­lah et Amal ont exer­cé des pres­sions pour l’adop­tion par le Ca­bi­net Sa­lam de la loi vi­sant à net­toyer le fleuve de la source à l’em­bou­chure. Les en­jeux sont d’au­tant plus im­por­tants que le coût de ce pro­jet ti­ta­nesque, qui de­vrait s’éta­ler sur 7 ans, est es­ti­mé à 1 100 mil­liards de livres li­ba­naises. L’an­cien dé­pu­té de Tripoli, Mous­ta­fa Al­louche, a joué un rôle de pre­mier plan pour étouf­fer dans l’oeuf une mi­ni-fronde qui me­na­çait le Cou­rant du fu­tur (CDF), dans le chef-lieu du Li­ban-nord, après la dé­ci­sion de Saad Ha­ri­ri de sou­te­nir la can­di­da­ture de Mi­chel Aoun à la pré­si­dence de la Ré­pu­blique. M. Al­louche et plu­sieurs res­pon­sables du Fu­tur à Tripoli, dont le pré­sident de l’as­so­cia­tion al-nour, Haï­tham Mbayed, le pré­sident de l’as­so­cia­tion Spor­tifs pour le Li­ban, Wa­fic Ibra­him, et des chei­khs proches du cou­rant bleu, ont dé­ployé de sé­rieux ef­forts, ces der­niers temps, pour faire taire les voix dis­cor­dantes. Le mou­ve­ment conduit par M. Al­louche a fait pres­sion sur les dé­pu­tés ré­cal­ci­trants de la ville, qui ont fi­ni, tous, par s’ali­gner sur les consignes de vote de Saad Ha­ri­ri.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.