LE TEX­TILE EN CRISE AC­TUEL LICENCIE SES 42 EMPLOYÉS

Le Mensuel Magazine - - Économie News Commerce & Industrie -

Le sec­teur du tex­tile souffre d’un ra­len­tis­se­ment de l’écou­le­ment de ses pro­duits, de­puis au moins dix ans.

Les agents de cette in­dus­trie n’ont ja­mais ces­sé de don­ner de la voix, mais per­sonne ne les écoute.

L’ad­mi­nis­tra­tion de la fa­brique de vê­te­ments pour femme, Ac­tuel, dé­te­nue par Mo­ham­mad, Ab­del-rah­man et Mous­ta­fa Sinno, a no­ti­fié ses 42 employés de son in­ten­tion de se pas­ser de leurs ser­vices.

La fa­brique a été fon­dée en 1978 et dis­pose d’un point de vente de dé­tail à Furn el-cheb­bak. La dif­fi­cul­té des opé­ra­tions d’ex­por­ta­tion vers des mar­chés arabes par­te­naires de­puis des an­nées, tels la Syrie, l’irak, la Li­bye et le Ko­weït, en plus du dum­ping du mar­ché lo­cal par des ha­bits fa­bri­qués no­tam­ment en Chine, ont été des fac­teurs suf­fi­sants pour qu’ac­tuel se ré­signe à bais­ser les bras.

Le vo­lume des vê­te­ments chi­nois im­por­tés au Li­ban s’est éle­vé, en 2015, à 6 995 tonnes, pour un coût de 170 mil­lions de dol­lars amé­ri­cains, contre zé­ro tonne de tex­tile ex­por­té par le pays du Cèdre en Chine.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.