Ina­dé­qua­tion

Le Mensuel Magazine - - Économie Immobilier -

entre l’offre et la de­mande, baisse des trans­ferts en pro­ve­nance de la dia­spo­ra ain­si que du pou­voir d’achat des lo­caux, re­trait des pro­prié­taires arabes, chute des prix des ma­té­riaux de construc­tion… Tous les in­di­ca­teurs confirment une pour­suite, voire un ren­for­ce­ment du dé­clin des prix de l’im­mo­bi­lier au Li­ban.

Le Li­ban se di­rige vers un crash im­mo­bi­lier, les fac­teurs ma­jeurs qui boos­taient le sec­teur ayant dis­pa­ru: les res­sor­tis­sants du Golfe, la dia­spo­ra li­ba­naise et la de­mande lo­cale.

Pour Ji­had el-hokayem, ana­lyste en fi­nances des mar­chés, ce­la ne fait au­cun doute: le Li­ban se di­rige bel et bien vers un crash im­mo­bi­lier. Son ana­lyse est très simple. La de­mande im­mo­bi­lière au Li­ban re­po­sait, ces deux der­nières dé­cen­nies, sur trois fac­teurs: les res­sor­tis­sants du Golfe, la dia­spo­ra li­ba­naise (es­sen­tiel­le­ment com­po­sée de celle ins­tal­lée dans le Golfe et en Afrique) et la de­mande lo­cale.

La pre­mière com­po­sante a non seule­ment dis­pa­ru avec la crise sy­rienne et le boy­cott du Li­ban par les pays du Golfe, mais les pro­prié­taires arabes, en­core pré­sents au Li­ban, cher­che­raient ac­tuel­le­ment à re­vendre leurs ap­par­te­ments. «Ce qui, au­tre­fois, était une com­po­sante de la de­mande vient au­jourd’hui s’ajou­ter à l’offre dé­jà en sur­plus», ex­plique M. Hokayem.

En ce qui concerne la se­conde com­po­sante de la de­mande im­mo­bi­lière au Li­ban, la dia­spo­ra, elle est af­fec­tée par la conjonc­ture in­ter­na­tio­nale, no­tam­ment la baisse des prix du pé­trole et la dé­pré­cia­tion de la mon­naie ni­gé­rianne (le nai­ra) et celle du Franc CFA (mon­naie de cer­tains pays de l’afrique de l’ouest) qui suit celle de l’eu­ro.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.