POUR LES AMA­TEURS DE SEN­SA­TIONS FORTES

Le Mensuel Magazine - - Sport Xtrême -

Pra­ti­qué au Li­ban de­puis seule­ment 20 ans, le raf­ting consiste à des­cendre les ri­vières en ba­teaux pneu­ma­tiques gon­flables, en pa­gayant d’une ma­nière si­mul­ta­née, con­for­mé­ment aux ins­truc­tions du bar­reur. Les ama­teurs de sen­sa­tions fortes peuvent pro­fi­ter de la pré­sence de plu­sieurs ri­vières na­vi­gables au pays du Cèdre, dont prin­ci­pa­le­ment le fleuve de l’oronte (ou le Assi), pra­ti­cable toute l’an­née. Plu­sieurs clubs sont dis­po­nibles, prin­ci­pa­le­ment sur les bords du fleuve, au Her­mel. Y pas­ser le week-end, pour les ama­teurs de sen­sa­tions fortes, est donc dé­sor­mais pos­sible, se­lon une for­mule pro­po­sée par les or­ga­ni­sa­teurs, dont no­tam­ment les res­pon­sables du Club Assi-her­mel, pré­si­dé par Ali Mos­mar.

«Il existe plu­sieurs di­men­sions de raft. Mais au Li­ban, nous avons op­té pour des rafts po­ly­va­lents (6-14 per­sonnes), vu la lon­gueur des ri­vières et leur étroi­tesse», a pré­ci­sé M. Mos­mar à Ma­ga­zine. «Les rafts doivent être très so­lides et ré­sis­tants, car nos ri­vières sont très en­com­brées et abra­sives, en­chaîne-t-il. La ré­pa­ra­tion ou le re­nou­vel­le­ment des ba­teaux se fait tous les trois ou quatre ans, à cause des cre­vai­sons répétées et des dé­chi­rures», ajoute M. Mos­mar. Ce sport est pra­ti­cable tout au long de l’an­née sur l’oronte, mais les sen­sa­tions sont plus fortes au prin­temps, parce que les ri­vières sont plus puis­santes, alors qu’en été, cer­taines sont à sec. Au prin­temps, des fleuves, comme Nahr Ibra­him qui pré­sente, sur sa par­tie haute, plu­sieurs dif­fi­cul­tés, sont dan­ge­reux. Se­lon M. Mos­mar, «les dan­gers pro­viennent prin­ci­pa­le­ment des troncs et des branches d’arbres, ain­si que des dé­chets mé­tal­liques je­tés dans les ri­vières. Il faut tou­jours pros­pec­ter le fleuve et les cou­rants d’eau, avant d’en­ta­mer la des­cente en ba­teau». L’ama­teur de raf­ting doit être en bonne con­di­tion phy­sique, bien équi­pé se­lon la sai­son et sa­voir na­ger. Il doit im­pé­ra­ti­ve­ment res­pec­ter les me­sures de sé­cu­ri­té ap­pro­priées.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.