DÉ­CI­BELS

Le Mensuel Magazine - - Musique -

Beirut Chants, Beirut & Beyond, Love & Re­venge, Tou­fic Far­roukh et The Great De­par­ted… Dé­cembre se dé­cline comme le mois de la mu­sique à Bey­routh.

Les écou­teurs sont à nou­veau dans les oreilles et les concerts à l’af­fiche. A com­men­cer par la 9e édi­tion de Beirut Chants, qui se pour­suit jus­qu’au 23 dé­cembre dans les églises de la ca­pi­tale. Mu­sique clas­sique, opé­ra, arias, cho­rales et or­chestres, mu­sique arabe et jazz, entre le sa­cré et le pro­fane, les dates se suivent et les adresses se mul­ti­plient, cha­cun se­lon ses goûts. Des noms li­ba­nais cô­toient des étran­gers de pas­sage à Bey­routh, Ni­daa Abou Mrad, Sa­mar Sa­la­mé, Gha­da Sh­beir, le père Tou­fic Maa­touk, Qua­tuor Mo­di­glia­ni, Ra­mi Kha­li­fé, Ko­da­ly Quar­tet… Tous ras­sem­blés dans une in­vi­ta­tion à sai­sir l’es­prit des fêtes, comme le veut la tra­di­tion de ce festival (www.bei­rut­chants.com).

De la mu­sique clas­sique à la mu­sique al­ter­na­tive, la 4e édi­tion du Beirut & Beyond In­ter­na­tio­nal Mu­sic Festival se dé­roule du 8 au 11 dé­cembre, entre Mé­tro al-ma­di­na et Sta­tion. Pla­te­forme pour un dé­ve­lop­pe­ment pro­fes­sion­nel de la pro­duc­tion mu­si­cale dans le monde arabe, Beirut & Beyond est pro­gram­mé, cette an­née, par le «guest cu­ra­tor» Waël Ko­deih qui marque de son em­preinte la sé­lec­tion des ar­tistes et du pro­gramme pro­fes­sion­nel. Dix concerts, 12 pays, 36 mu­si­ciens: Youm­na Sa­ba, Ka­mi­lya Ju­bran, Alo Wa­la, Bei Ru… jus­qu’au concert de clô­ture Love & Re­venge, le pro­jet com­mun entre Waël Ko­deih et Ran­da Mir­za, lan­cé il y a plus d’un an et qui se­ra dé­sor­mais dis­po­nible sur sup­port CD, entre sons élec­tro et chan­sons arabes des temps an­ciens, à l’aune de la mo­der­ni­té (www.bei­ru­tand­beyond.net).

UN AL­BUM DÉ­RI­SION. Un nou­vel al­bum qui s’ajoute à la longue liste de sor­ties mu­si­cales lo­cales, après Wa­sh­wi­sh­ni de Ri­ma Kh­cheich et Ghosts and Sha­dows de Raëd el-khazen, comme un pied de nez au dé­clin de l’in­dus­trie mon­diale du disque, au mo­ment où la dia­spo­ra se pré­pare à pas­ser les quelques jours des fes­ti­vi­tés de fin d’an­née au ber­cail.

Autre genre, autre ex­pé­rience, au sein des bou­le­ver­se­ments des pays arabes, la dé­ri­sion du groupe The Great De­par­ted qui signe tout juste son pre­mier al­bum, La Bombe, du nom de la sé­rie de concerts pré­sen­tés du­rant des mois au Mé­tro al-ma­di­na. Kha­led Sou­beih (com­po­si­tion et pia­no), San­dy Cha­moun et Naïm el-as­mar (chant), Imad Ha­chi­cho (oud), Abed Ko­beis­si (bou­zouq) et Ali el-hout (per­cus­sions) avaient se­coué la Toile et la ville avec leur dé­sor­mais my­thique Ma­dad Bagh­da­di. Fi­na­le­ment, le com­po­si­teur, saxo­pho­niste et per­cus­sion­niste Tou­fic Far­roukh lance Villes in­vi­sibles, le 7 dé­cembre, au cours d’un concert au Mu­sic Hall. Quand les notes de­viennent per­cep­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.