LA LA LAND LA CO­MÉ­DIE MU­SI­CALE RE­VIENT

Le Mensuel Magazine - - Cinéma - PAR NAY­LA RA­CHED

Par­mi les ren­dez-vous an­non­cés sur grand écran pour le mois des fêtes, des films «all-star» et des pro­duc­tions de Noël, a sé­lec­tion­né pour vous une his­toire qui pro­met l’enchantement de son titre La La Land.

MOA­NA

Ani­ma­tion Dis­ney de Ron Cle­ments et John Mus­ker.

THREE WEEKS IN YEREVAN Co­mé­die de Vahe Ber­be­rian et Va­hik Pi­rham­zei.

OF­FICE CH­RIST­MAS PAR­TY

Co­mé­die de Josh Gor­don et Will Speck.

PAS­SEN­GERS Science-fic­tion de Mor­ten Tyl­dum.

«Ci­ty of stars, are you shi­ning just for me?» («Ville des étoiles, brilles-tu seule­ment pour moi?»)… Re­frain ac­croche qui fait im­mé­dia­te­ment rê­ver les fu­turs spec­ta­teurs dès le vi­sion­nage de la ban­dean­nonce du film La La Land. Une pro­duc­tion qui se sou­cie d’em­blée du vi­suel dans ses moindres dé­tails, à com­men­cer par l’af­fiche of­fi­cielle: de­hors nuit, la ville illu­mi­née de Los An­geles en toile de fond, un ré­ver­bère en gros plan, un homme, une femme, une danse et une robe jaune. Deux noms: Ryan Gos­ling et Em­ma Wat­son, deux jeunes stars dans le fir­ma­ment hol­ly­woo­dien, qui font de plus en plus par­ler d’eux et qui se sont dé­jà don­né la ré­plique à deux re­prises, en 2011 dans Cra­zy, stu­pid, Love et, en 2013, dans Gang­ster Squad. Der­rière cette troi­sième ren­contre, Da­mien Cha­zelle, «au­teur et réa­li­sa­teur de Whi­plash»; c’est aus­si ce que sti­pule l’af­fiche. «J’ai écrit La La Land avant Whi­plash, af­firme-t-il. Je vou­lais dé­pas­ser le simple réa­lisme. Comme sur Whi­plash, j’ai tra­vaillé sur le rap­port entre vie pri­vée et vie ar­tis­tique, mais avec des nu­mé­ros mu­si­caux. Je vou­lais faire un film pour ceux qui pensent ne pas ai­mer les co­mé­dies mu­si­cales», pour les convaincre que c’est «un mer­veilleux moyen d’ex­pri­mer des émo­tions et de ra­con­ter une his­toire d’amour». L’ef­fluve de l’an­cien Hol­ly­wood res­sur­git, ce­lui-là même qui a fa­çon­né l’en­fance de Da­mien Cha­zelle et qu’il pré­sente là, comme il le dit, dans une «ver­sion contem­po­raine», tout en glis­sant des clins d’oeil aux co­mé­dies mu­si­cales ico­niques de Broadway et même aux clas­siques de Dis­ney, épau­lé par son équipe, dont les pa­ro­liers Benj Pa­sek et Jus­tin Paul qui sa­luent, tous les deux, le re­tour en force du genre qu’est la co­mé­die mu­si­cale, «un rêve qui de­vient réa­li­té».

COUP DE FOUDRE. His­toire de mu­sique et d’amour, faites la connais­sance de Mia, une ac­trice en de­ve­nir, qui sert des ca­fés entre deux au­di­tions, et Se­bas­tian, un pas­sion­né de jazz, qui joue du pia­no dans des clubs mi­teux pour as­su­rer sa sub­sis­tance. Tous deux sont bien loin de la vie rê­vée à la­quelle ils as­pirent. Le des­tin va réunir ces doux rê­veurs, mais leur coup de foudre ré­sis­te­ra-t-il aux ten­ta­tions, aux dé­cep­tions et à la vie tré­pi­dante d’hol­ly­wood? Pré­sen­té à la 73e Mos­tra de Venise et au Festival de To­ron­to, La La Land semble par­ti pour quelques no­mi­na­tions aux Os­cars. En tout cas, la cri­tique jus­qu’à pré­sent est sous le charme; on parle de la «beau­té ana­chro­nique» d’un film «joyeux et doux», d’une «in­jec­tion de vi­ta­mine D et de so­leil», de «la co­mé­die mu­si­cale la plus au­da­cieuse vue sur grand écran de­puis très long­temps», d’un «triomphe ab­so­lu… qu’on ne veut pas voir fi­nir».

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.