MIKATI CHOI­SIT BER­RY ET FRAN­GIÉ

Le Mensuel Magazine - - Hommes Et Femmes -

L’an­cien Pre­mier mi­nistre, Na­jib Mikati, a choi­si le camp de l’op­po­si­tion au man­dat du pré­sident Mi­chel Aoun. Le dé­pu­té de Tri­po­li ne s’est pas conten­té de glis­ser un bul­le­tin blanc dans l’urne lors de l’élec­tion pré­si­den­tielle au Par­le­ment, le 31 oc­tobre der­nier. Il a te­nu à mar­quer sa po­si­tion en dé­cla­rant, à l’is­sue d’une vi­site à Tam­mam Sa­lam, que le pre­mier gou­ver­ne­ment du man­dat Aoun, pré­si­dé par Saad Hariri, «n’a rien du chan­ge­ment et de la ré­forme». M. Mikati a donc choi­si de se ran­ger du cô­té des «op­po­sants» au man­dat, dont les fi­gures de proue sont le pré­sident du Par­le­ment, Na­bih Ber­ry, et le dé­pu­té de Zghor­ta, Slei­man Fran­gié. Des sources tri­po­li­taines pensent, ce­pen­dant, que l’an­cien chef du gou­ver­ne­ment n’ira pas jus­qu’à conclure une al­liance élec­to­rale avec Achraf Ri­fi aux pro­chaines lé­gis­la­tives, car ses deux nou­veaux al­liés ne se­raient pas en me­sure de cou­vrir le dis­cours ex­tré­miste de l’an­cien di­rec­teur des FSI à l’égard du Hez­bol­lah.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.