LES IM­MEUBLES ONT MAL VIEILLI

Le Mensuel Magazine - - Économie -

Com­men­tant l’éva­cua­tion des ha­bi­tants de l’im­meuble Fa­waz, si­tué à Mous­sait­bé, après la dé­mo­li­tion de l’im­meuble ad­ja­cent Ita­ni, le di­rec­teur gé­né­ral de So­co­tec Li­ban, Ro­land Ma­rie, a in­di­qué que les bâ­ti­ments construits avant 1990 ont mal vieilli, en rai­son no­tam­ment de l’im­pact des bom­bar­de­ments pen­dant la guerre et l’ab­sence de main­te­nance. Cette der­nière rai­son trouve ses ori­gines dans l’an­cienne loi sur les loyers, dans le cadre de la­quelle les pro­prié­taires n’avaient pas les moyens fi­nan­ciers né­ces­saires pour as­su­rer la main­te­nance de leurs biens-fonds, les loyers en­cais­sés étant dé­ri­soires. A ces deux fac­teurs, s’est ajou­tée l’in­exis­tence de lois im­po­sant une ré­gle­men­ta­tion con­cer­nant le sys­tème struc­tu­rel et an­ti­sis­mique des construc­tions. A cette époque, le sys­tème en vi­gueur re­po­sait sur les po­teaux et les poutres, en l’ab­sence de toute men­tion por­tant sur la construc­tion de murs en bé­ton. Ro­land Ma­rie a sou­li­gné que le dé­cret sur la sé­cu­ri­té pu­blique des construc­tions a vu le jour en 2005, après une suc­ces­sion de si­nistres fai­sant des vic­times par­mi les ha­bi­tants des im­meubles tou­chés. Il rap­pelle l’ef­fon­dre­ment d’un im­meuble si­tué en face de l’église de Ka­ha­lé en 1989, le glis­se­ment d’un im­meuble à Bya­kout en 2000 et l’écrou­le­ment de l’im­meuble Mez­her à Naa­mé en 2001.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.