ALAIN BI­FA­NI

Le Mensuel Magazine - - Économie -

pour le compte d’une ins­ti­tu­tion re­li­gieuse. De­puis la guerre de juillet 2006 entre Is­raël et le Hez­bol­lah – soit de­puis dix ans –, cette en­tre­prise au­rait bé­né­fi­cié de ces exemp­tions, au mo­tif que le ma­té­riel im­por­té ser­vait à la re­cons­truc­tion de la ban­lieue sud de Bey­routh, presque en­tiè­re­ment ra­sée par l’avia­tion is­raé­lienne. La source, qui tra­vaille au port, s’in­surge contre de telles pra­tiques nui­sant, ce­la va sans dire, à d’autres com­mer­çants li­ba­nais hon­nêtes qui, eux, s’ac­quittent de leurs droits de douanes (à hau­teur de 20% pour les cé­ra­miques, sur la va­leur de la mar­chan­dise, à titre d’exemple) et de la TVA de 10%. L’en­tre­pre­neur chiite pré­ci­té, exemp­té de ces taxes, peut cas­ser les prix du mar­ché face à ses concur­rents qui n’ont pas la la­ti­tude de lut­ter avec les mêmes armes. Et des exemples si­mi­laires, il y en au­rait plu­sieurs, tant au port qu’à l’aé­ro­port. Comme cet autre en­tre­pre­neur qui au­rait im­por­té 39 contai­ners de «foam», mousses uti­li­sées pour l’iso­la­tion ther­mique et pho­nique, ou en­core des chaus­sures et des vê­te­ments neufs des­ti­nés aux ré­fu­giés sy­riens, au nom d’une ins­ti­tu­tion sun­nite. Ce­la si­gni­fie-t-il pour au­tant que les au­to­ri­tés re­li­gieuses va­lident ces com­por­te­ments frau­du­leux? Pas né­ces­sai­re­ment, car les chefs de ces ins­ti­tu­tions ne sont pas for­cé­ment au cou­rant de ces com­bines qui peuvent être mises en place par une per­sonne bien pla­cée dans les ins­ti­tu­tions. Mais ce qui est cer­tain, c’est que le dé­tour­ne­ment de ces pri­vi­lèges re­pré­sente au­tant de pertes sèches échap­pant à un Etat li­ba­nais qui en au­rait bien be­soin, avec une dette es­ti­mée à plus de 75 mil­liards de dol­lars… «Il est dif­fi­cile de chif­frer exac­te­ment le coût que re­pré­sentent les re­li­gions pour l’etat».

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.