DES SACS PLAS­TIQUE

Ima­gi­nez, sur un mètre car­ré de sacs en plas­tique re­cy­clés, avoir la pos­si­bi­li­té de plan­ter une cin­quan­taine de lai­tues tous les 45 jours... C’est toute l’idée de Ziad Abi Cha­ker, qui pour­rait bien chan­ger la vie des agri­cul­teurs li­ba­nais. Ex­pli­ca­tions.

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

Pour ré­vo­lu­tion­ner l'agri­cul­ture

Qui a dit que les dé­chets inertes n’étaient bons qu’à être en­fouis? Ce­la fait dé­jà long­temps que Ziad Abi Cha­ker, le fon­da­teur de Ce­dar En­vi­ron­ne­men­tal, uti­lise les dé­chets inertes, ha­bi­tuel­le­ment «non uti­li­sables», pour fa­bri­quer ce qu’il ap­pelle des «Eco­board», des pan­neaux éco­lo­giques à par­tir de sacs en plas­tique.

«Nous les ré­cu­pé­rons dans nos centres de tri puis nous les trai­tons. Après avoir été frag­men­tés, puis com­pres­sés et mé­lan­gés, nous en fai­sons des ma­té­riaux qui ré­sistent pres­qu’à tout», ex­plique-t-il.

Les uti­li­sa­tions sont mul­tiples: ma­té­riaux de re­vê­te­ment hy­per ré­sis­tants, dos­siers de chaises ou en­core murs vé­gé­taux… L’in­gé­nieur a dé­jà prou­vé que rien ne se jette, tout se re­cycle.

Au­jourd’hui, il tra­vaille sur un pro­jet pi­lote avec l’uni­ver­si­té amé­ri­caine de Bey­routh (AUB), qui pour­rait bien ré­vo­lu­tion­ner l’agri­cul­ture lo­cale. Son idée est de créer des pan­neaux de plan­ta­tion ver­ti­caux à par­tir de sacs en plas­tique. Chaque pan­neau est une struc­ture de un mètre car­ré com­po­sée de 7 820 sacs per­met­tant de pro­duire une cin­quan­taine de lai­tues tous les 45 jours. Ziad Abi Cha­ker pré­voit de re­vendre un pan­neau de plan­ta­tion à 400 000 livres, don­nant la la­ti­tude à l’agri­cul­teur li­ba­nais de ren­ta­bi­li­ser son in­ves­tis­se­ment en 90 jours.

«Le ren­de­ment tra­di­tion­nel de la lai­tue est de 15 lai­tues par mètre car­ré, nous le mul­ti­plions par 3,2, ex­plique Ziad Abi Cha­ker. Par ailleurs, les struc­tures ne prennent pas de place sur les ter­rains agri­coles puis­qu’elles peuvent être po­sées n’im­porte où, même sur un simple mur. Outre le sec­teur agri­cole, Ziad Abi Cha­ker rêve dé­jà d’un Bey­routh vert, où des plantes de toutes sortes pour­raient re­cou­vrir les toits de la ca­pi­tale.

ECO­BOARD En plus d’être «verts», ces pan­neaux offrent un ren­de­ment in­té­res­sant.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.