LE RE­CY­CLAGE AU LI­BAN

Au Li­ban, moins de 10% des dé­chets sont re­cy­clés tan­dis que 50% sont en­fouis. Se­lon les es­ti­ma­tions des ex­perts, au moins 80% des or­dures pour­raient être trans­for­mées et/ou réuti­li­sées. Que re­pré­sente le sec­teur du re­cy­clage? Quel est son po­ten­tiel? Pourq

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

Un po­ten­tiel sous-ex­ploi­té

Chaque an­née, le Li­ban pro­duit 2,7 mil­lions de tonnes de dé­chets. Sur ce to­tal, entre 216 000 et 220 000 tonnes seule­ment sont re­cy­clées, soit moins de 10%», ex­plique An­toun An­dréa, consultant en dé­ve­lop­pe­ment et un des au­teurs du rap­port Was­te­less Le­ba­non de UN Ha­bi­tat avec la fon­da­tion Mu­han­na.

Pour­tant, la com­po­si­tion de la pou­belle li­ba­naise per­met une réuti­li­sa­tion presque to­tale des dé­chets. Les dé­chets or­ga­niques, donc com­pos­tables, com­posent 53% de l’en­semble, les ma­té­riaux re­cy­clables (pa­piers, car­tons, plas­tiques, mé­taux), 36%, les 11% ré­si­duels (dé­chets inertes) pou­vant être, quant à eux, trans­for­més (voir ar­ticle page 47).

Au to­tal, pra­ti­que­ment entre 80% et 100% des dé­tri­tus lo­caux pour­raient connaitre une se­conde vie et gé­né­rer ain­si de nom­breuses op­por­tu­ni­tés éco­no­miques, se­lon le rap­port sur la ges­tion des dé­chets so­lides au Li­ban, éta­bli en 2014.

Mal­gré ces chiffres, en 2014, 48% des re­buts étaient tou­jours en­fouis et 29% se re­trou­vaient dans des dé­charges sau­vages: au bord des routes, dans les val­lées, dans les lits de fleuves...

Alors que le Li­ban croule tou­jours sous les dé­chets, Ma­ga­zine dresse un état des lieux sur l'in­dus­trie du re­cy­clage. Que re­pré­sente-t-il? Quel est son po­ten­tiel? En­quête.

DÉS­ÉQUI­LIBRE 500 tonnes de pa­pier et car­tons sont re­cy­clées chaque jour, contre 900 pro­duites.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.