PLON­GÉE

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

Dé­cou­vrir le monde du si­lence

Faire de la plon­gée sous-ma­rine sans au­cun risque au Li­ban né­ces­site d’abord une ini­tia­tion gui­dée et des équi­pe­ments adé­quats fiables, afin d’ac­qué­rir des sen­sa­tions in­des­crip­tibles. C’est la clé pour dé­cou­vrir les ré­cifs de notre lit­to­ral, comme par exemple, les ca­nyons et les grottes sous-ma­rines qui s’y dis­si­mulent.

Fort de ses 30 ans d’ex­pé­rience et de ses 18 ans d’en­sei­gne­ment de la plon­gée, Nas­ser Saï­di conseille d’ef­fec­tuer des stages et des for­ma­tions avant de plon­ger tout seul, sur­tout dans les eaux pro­fondes où des équi­pe­ments plus lourds s’avèrent né­ces­saires.

Ain­si, des clubs créés tout le long du lit­to­ral ap­prennent aux ama­teurs à plon­ger en toute sé­cu­ri­té. Dé­cou­vrir les se­crets du monde sous-ma­rin né­ces­site un équi­pe­ment spé­ci­fique (voir en­ca­dré).

Dé­sor­mais, chaque plon­gée – d’une du­rée d’une heure en­vi­ron (40 à 60 mi­nutes) – coûte à un ama­teur 25 dol­lars s’il pos­sède dé­jà les équi­pe­ments. Sil faut louer le ma­té­riel, le ta­rif peut grim­per jus­qu’à 40 dol­lars.

Di­rec­teur du NISD (Na­tio­nal Ins­ti­tute for Scu­ba Di­ving) à la Ma­ri­na de Bey­routh (Zei­tou­na Bay), Nas­ser Saï­di or­ga­nise, de­puis deux dé­cen­nies, des plon­gées gui­dées des­ti­nées aux ama­teurs, au large de la ca­pi­tale ou tout au long du lit­to­ral, où la pro­fon­deur va­rie entre 10 et 50 mètres.

Pour une plon­gée re­la­ti­ve­ment su­per­fi­cielle (20 à 50 m), le coût des équi­pe­ments de base va­rie entre 1 500 et 2500 dol­lars. Mais si l’on sou­haite s’équi­per pour plon­ger en eaux pro­fondes, la fac­ture peut ra­pi­de­ment at­teindre les 15 000 dol­lars.

Se­lon Saï­di, plon­ger au-de­là de 50 mètres de­vient dangereux si l’on ne pos­sède pas l’ex­pé­rience et l’équi­pe­ment né­ces­saires. En vrai pas­sion­né, il as­sure que la plon­gée pro­voque une sen­sa­tion ex­tra­or­di­naire de pou­voir s’im­mer­ger, conti­nuer à res­pi­rer, sans sen­tir au­cun poids ni gra­vi­té, tout en ex­plo­rant un monde fan­tas­tique.

POUR DÉ­COU­VRIR LA BEAU­TÉ DES FONDS SOUSMARINS, IL EST IN­DIS­PEN­SABLE D’ÊTRE INI­TIÉ ET BIEN ÉQUI­PÉ.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.