LA CAISSE NOIRE DE SAAD HARIRI

Le Mensuel Magazine - - Hommes Et Femmes -

Lors de la réu­nion du

4 jan­vier der­nier, qualifiée de pro­duc­tive par la plu­part des mé­dias, en rai­son de l'adop­tion des fa­meux «dé­crets du pé­trole» et le rem­pla­ce­ment à la tête d'oge­ro de Ab­del Men­hem Yous­sef par Imad Krei­dié, une autre dé­ci­sion est presque pas­sée in­aper­çue: le trans­fert d'1,5 mil­liard de livres de la ré­serve du Bud­get à la pré­si­dence du Con­seil des mi­nistres. L'af­faire au­rait pu être une simple me­sure de rou­tine si la somme n'avait pas été pla­cée dans la case des «dé­penses se­crètes», qui n'exis­tait pas au­pa­ra­vant. Se­lon des mi­lieux ju­ri­diques, cette dé­ci­sion consti­tue un pré­cé­dent ins­ti­tuant une caisse noire, mise à la dis­po­si­tion du chef du gou­ver­ne­ment, ce qui lui per­met de dé­pen­ser l'ar­gent comme bon lui semble, sans être contraint de re­ce­voir l'aval de la Cour des comptes ou de pré­sen­ter des jus­ti­fi­ca­tifs. Seuls les ser­vices de sé­cu­ri­té ont le droit de re­cou­rir à ce type de dé­penses, en rai­son du se­cret en­tou­rant leur mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.