LA FRAN­CO­PHO­NIE, VEC­TEUR D’UNE MON­DIA­LI­SA­TION PLUS HU­MAINE

Le Mensuel Magazine - - Jeux -

Le Li­ban est-il tou­jours le por­te­flam­beau de la fran­co­pho­nie au Moyen-orient? Il est bien évident que la langue fran­çaise in­carne la di­ver­si­té cultu­relle dans notre pays; mais elle est, mal­heu­reu­se­ment, en dé­clin. Le Li­ban est, sans doute, un ac­teur im­por­tant dans l’es­pace fran­co­phone. Il est aus­si le fer de lance de la culture fran­çaise dans la ré­gion. Long­temps consi­dé­ré comme la pe­tite soeur de la France, ce­ci a per­mis la cons­truc­tion et la conso­li­da­tion de liens cultu­rels et lin­guis­tiques pro­fonds entre les deux so­cié­tés. Il est, en outre, le la­bo­ra­toire du rap­pro­che­ment entre les ci­vi­li­sa­tions et les re­li­gions. La fran­co­pho­nie va donc don­ner à notre pays cet avan­tage, qui se rat­tache aux va­leurs de l’hu­ma­nisme.

De­puis l’ef­fon­dre­ment de L’URSS, le monde vit au rythme d’une mon­dia­li­sa­tion à ou­trance, ini­tiée par les Etats-unis. Le Li­ban n’en a pas été épar­gné, et il a connu un es­sor de l’an­glais au dé­tri­ment de la langue de Mo­lière. Néan­moins, un nou­vel ordre mon­dial, mul­ti­po­laire, se met en place au Xxième siècle. Un mo­dèle sou­hai­tant se dé­bar­ras­ser de l’hé­gé­mo­nie amé­ri­caine, qui ca­rac­té­rise la mon­dia­li­sa­tion sau­vage du Xxème siècle. La fran­co­pho­nie s’ins­crit alors dans l’émer­gence d’une mon­dia­li­sa­tion plus hu­maine. La ri­chesse cultu­relle fran­çaise au Moyen-orient, vé­hi­cu­lée à la fois par des écri­vains fran­çais ou arabes, fait le pont entre la France et la ré­gion. Un mes­sage de to­lé­rance et de fra­ter­ni­té pour­rait jouer dans l’in­té­rêt de la France pour une fran­co­pho­nie po­li­tique plus hu­maine. En ve­nant plu­sieurs fois au Li­ban, Jean-ma­rie Le Guen, mi­nistre fran­çais de la Fran­co­pho­nie, te­nait à sou­li­gner le rôle pion­nier du pays du Cèdre dans l’es­pace fran­co­phone.

En cette pé­riode d’in­cer­ti­tudes po­li­tiques, si com­mune à notre pays et à la ré­gion, la fran­co­pho­nie de­meure une va­leur sûre, vé­hi­cu­lant l’es­poir de voir émer­ger un ave­nir meilleur dans un monde ou­vert et bien­veillant.●

WA­LID RAMEZ AR­BID Pro­fes­seur des Uni­ver­si­tés, avo­cat au bar­reau

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.