Pro­chain re­tour de 100 000 dé­pla­cés?

Le Mensuel Magazine - - Sécurité -

Abou Az­rael, le mi­li­cien chiite ira­kien aux al­lures de Ram­bo, membre des Forces de la Mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire, a ré­vé­lé qu'il avait re­çu un en­traî­ne­ment mi­li­taire pous­sé au Li­ban et en Iran. Consi­dé­ré comme un hé­ros par les uns ou un san­gui­naire par les autres, Abou Az­rael, de son vrai nom Ayyoub Fa­leh al-ru­baï, était l'une des per­sonnes les plus re­cher­chées par l'ar­mée amé­ri­caine lors­qu'elle oc­cu­pait l'irak, entre 2003 et 2011. Membre des Bri­gades de l'imam Ali, ce gros bras a été fil­mé, en août 2015, en train de «trans­for­mer en cha­war­ma» un com­bat­tant de Daech. L'ange de la mort a ré­cem­ment dé­cla­ré dans une in­ter­view ac­cor­dée au jour­nal ko­wei­tien al-raï que les Forces de la Mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire sont dis­po­sées à in­ter­ve­nir au Li­ban s'il le faut. Un plan ac­tuel­le­ment en ges­ta­tion pour­rait per­mettre, à terme, le re­tour dans leurs villes et vil­lages de cent mille ré­fu­giés sy­riens ins­tal­lés dans des camps dans les mon­tagnes de Er­sal. Né­go­cié par le Hez­bol­lah avec des groupes re­belles sy­riens, ce pro­jet concerne les ha­bi­tants de dix lo­ca­li­tés sy­riennes de la ré­gion du Qa­la­moun, au­jourd'hui sous le contrôle du par­ti chiite et de l'ar­mée de dé­fense na­tio­nale sy­rienne (ADN). Il s'agit no­tam­ment de Ya­broud, Ran­kous, Qa­ra et Ras al-aïn. La ville chré­tienne de Maa­lou­la res­te­ra, elle, sous le contrôle du Hez­bol­lah et de L'ADN. Le plan pré­voit de pla­cer ces lo­ca­li­tés sous le contrôle d'une mi­lice lo­cale, com­po­sée de re­belles sy­riens et or­ga­ni­sés en force au­to­nome qui s'en­ga­ge­rait à main­te­nir l'ordre et à ces­ser tout com­bat contre l'ar­mée sy­rienne. Les dé­tails de l'ac­cord sont en né­go­cia­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.