Jeunes.

Le Mensuel Magazine - - Économie Restauration -

De­puis quelques an­nées, la bois­son na­tio­nale li­ba­naise connaît une se­conde jeu­nesse. Boos­tée par une ten­dance mon­diale du re­tour aux sources et aux pro­duits du terroir, l’arak sé­duit dé­sor­mais aus­si les Ex­pli­ca­tions.

Dans le quar­tier de Mar Mi­khael, un nou­veau bar bap­ti­sé Anise a dé­ci­dé de mettre en ve­dette l’arak li­ba­nais. Ici, le concept est clair: comme son nom l’in­dique, Anise pro­pose de faire dé­cou­vrir aux afi­cio­na­dos une large gamme d’arak is­sue de tout le ter­ri­toire li­ba­nais, ain­si que des cock­tails en tous genres.

Car la bois­son na­tio­nale li­ba­naise est plus que ja­mais ten­dance et dé­barque au­jourd’hui dans la night­life li­ba­naise. «Les jeunes veulent re­dé­cou­vrir la ri­chesse cu­li­naire de leur pays, note Sé­lim War­dy, pro­prié­taire et PDG du Do­maine War­dy. Il y a dix ans, les consom­ma­teurs d’arak étaient âgés de 50 ans et plus. De­puis quelques an­nées, les jeunes, (les 25/30 ans) re­dé­couvrent cette bois­son his­to­rique et ils aiment ce­la!»

Cette ten­dance s’ins­crit dans un état d’es­prit plus gé­né­ral de re­tour aux sources, à la culture or­ga­nique et au terroir. «Même quand

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.