ACHRA­FIÉ, LA COR­NICHE DU FLEUVE ET HAM­RA SONT DÉ­JÀ SA­TU­RÉS. RAM­LET ELBAYDA ET JNAH SONT DES QUAR­TIERS MON­TANTS.

Le Mensuel Magazine - - Économie Immobilier -

avait pra­ti­que­ment pas de pro­jets d’af­faires dans ce sec­teur de la ca­pi­tale», ex­plique-t-il. Le pro­jet ache­vé il y a un an compte 6500 m2 de bu­reaux ré­par­tis sur 13 biens. Seuls deux ont été ven­dus jus­qu’à présent. «Beau­coup d’im­meubles d’af­faires ont pous­sé de­puis 2012, ex­plique-t-il. La de­mande a vrai­ment du mal à suivre et beau­coup de pro­mo­teurs sont obli­gés de cas­ser les prix».

Elias Bou Neh­mé vend ses bu­reaux à 2 600 $/ m2. «La plu­part des in­té­res­sés sont des agences ma­ri­times, confie-t-il. Per­son­nel­le­ment, je ne veux pas cas­ser mes prix car je pense être en phase avec le mar­ché et je mise sur une amé­lio­ra­tion de la si­tua­tion. Les choses bougent, on le res­sent dé­jà de­puis plu­sieurs mois, avec l’élec­tion du pré­sident, la for­ma­tion du gou­ver­ne­ment, le pé­trole… la confiance des in­ves­tis­seurs re­vient peu à peu.»

Pour Wa­lid Mous­sa, pré­sident du Syn­di­cat des agents et consul­tants im­mo­bi­liers au Li­ban, «ce n’est pas que la de­mande n’est pas au ren­dez-vous mais plu­tôt que les biens pro­po­sés ne sont pas tou­jours bien étu­diés. Il faut faire at­ten­tion à bien éta­blir les prix de vente et of­frir des biens en adé­qua­tion avec la de­mande», pré­vient-il.

Pour le pro­fes­sion­nel, le prix au mètre car­ré pour un bien de bu­reau ne doit pas être su­pé­rieur à ce­lui du ré­si­den­tiel (maxi­mum 2 500$/m2), sur­tout qu’il faut ajou­ter au moins 10 à 15% de coûts ad­di­tion­nels pour l’amé­na­ge­ment mi­ni­mum né­ces­saire à l’in­té­rieur du bien. Il faut donc dis­per­ser l’offre et in­ves­tir in­tel­li­gem­ment, même si ce­la si­gni­fie s’éloi­gner de Beyrouth pour ac­qué­rir des ter­rains plus abor­dables. Il faut aus­si que les ache­teurs puissent en­suite louer leurs nou­veaux biens tout en réa­li­sant un mi­ni­mum de re­tour sur in­ves­tis­se­ment.» La grande ma­jo­ri­té des ventes se font au­tour de 3000 à 5000$/m2, se­lon le quar­tier. Au centre-ville, la four­chette se si­tue entre 5 500 et 7 500$/m2, à l’ouest de la ca­pi­tale entre 5 000 et 5 500$/m2. «Pour le ta­rif des lo­ca­tions de bu­reaux, il est en baisse par­tout car la de­mande n’est pas au ren­dez-vous. On peut es­ti­mer les baisses de loyers à près de 10%», conclut Guillaume Bou­dis­seau.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.