AYMAN RA­FIC HA­RI­RI À LA TÊTE DE VERO

RÉ­SEAUX SO­CIAUX

Le Mensuel Magazine - - Outre-Mer -

Ayman Ra­fic Ha­ri­ri a été dé­si­gné Vi­sion­naire de l’an­née par les Ara­bian Bu­si­ness Awards. Le 5ème en­fant de Ra­fic Ha­ri­ri a tou­jours as­pi­ré à s’éta­blir à son compte. Si c’est grâce à son père qu’il a été im­pli­qué au sein de la com­pa­gnie Sau­di Oger, il doit à sa mère, Na­zek, d’être à la tête d’une so­cié­té de mé­dias so­ciaux. Agé de 38 ans, il ra­conte que sa mère l’a en­cou­ra­gé à dé­cro­cher un di­plôme de sciences in­for­ma­tiques. Ayman Ha­ri­ri, en par­te­na­riat avec un cou­sin, Mo­taz Na­bul­si, et l’in­ves­tis­seur Scott Birn­baum, a créé son en­tre­prise Vero, loin du mo­dèle de dis­tri­bu­tion «bricks and clicks». L’ap­pli­ca­tion Vero est payante et n’ac­cepte pas de pu­bli­ci­tés. Ce qui en­traîne l’ex­clu­sion de tout pro­fi­lage des don­nées per­son­nelles des sous­crip­teurs et la maî­trise des per­sonnes qui y ont ac­cès. De plus, la pla­te­forme per­met le par­tage de don­nées avec un in­ter­lo­cu­teur à par­tir d’un sé­lec­teur en boucle. Le pre­mier mil­lion d’uti­li­sa­teurs bé­né­fi­cie­ra d’abon­ne­ments gra­tuits à vie alors que les autres ac­quit­te­ront un mon­tant sym­bo­lique. Vero a été lancée en Ara­bie saou­dite. L’une de ses fonc­tion­na­li­tés «Buy now» a per­mis la vente pour un mil­lion de dol­lars d’une As­ton Mar­tin DB5 de 1964. C’est le pre­mier vé­hi­cule clas­sique à être ven­du via une ap­pli­ca­tion 2.0, en par­te­na­riat avec la so­cié­té d’en­chères de voi­ture Coys.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.