À LA CONQUÊTE DE BEY­ROUTH

Le Mensuel Magazine - - Économie Restauration -

A em­por­ter, à consom­mer chez soi ou sur place, le phé­no­mène de ces plats à man­ger dans la rue a dé­jà conquis Bey­routh. Ces évé­ne­ments gour­mands servent de vi­trine, voire de tremplin, à une nou­velle gé­né­ra­tion de res­tau­ra­teurs ama­teurs, qui pour­raient bien se trans­for­mer en pro­fes­sion­nels.

Au Li­ban, la street food fi­gu­rait dé­jà dans les cou­tumes cu­li­naires. Fa­la­fels, ma­nou’ché, sha­war­ma ou même le maïs grillé, se dé­gustent, de­puis long­temps, di­rec­te­ment dans la rue.

De­puis quelques an­nées, la ten­dance s’est, en quelque sorte, ins­ti­tu­tion­na­li­sée, avec la créa­tion de plu­sieurs évé­ne­ments en­tiè­re­ment dé­diés à la dé­cou­verte cu­li­naire. Souk el-akel, Bei­rut Street Food Fes­ti­val ou Souk el-tayyeb, qui a in­tro­duit le concept en 2004, sont de­ve­nus des ren­dez-vous in­con­tour­nables pour nombre de Li­ba­nais. D’un simple mar­ché re­grou­pant des pro­duc­teurs lo­caux is­sus de toutes les ré­gions li­ba­naises, l’évé­ne­ment a ra­pi­de­ment évo­lué en plate-forme gour­mande où des chefs ama­teurs pro­posent des spé­cia­li­tés lo­cales.

GAS­TRO­NO­MIE EN DI­RECT. Il faut dire que la for­mule de la street food a de quoi sé­duire. Elle com­bine tout ce que le consom­ma­teur at­tend au­jourd’hui: la dé­cou­verte de la pré­pa­ra­tion du met de­vant ses yeux, une va­rié­té de spé­cia­li­tés à por­tée de main, un ser­vice ra­pide et une am­biance fes­tive. Une vé­ri­table fête des pa­pilles.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.