CULTURE ET MÉ­MOIRE

Le Mensuel Magazine - - Patrimoine -

dans ce pays et ce­ci est une ini­tia­tive pour dire réel­le­ment, ‘plus ja­mais ça’», ex­plique à Ma­ga­zine Youssef Hai­dar, ar­chi­tecte en charge du pro­jet.

Les meur­trières des francs-ti­reurs, les graf­fi­tis sur les murs, l’im­pact des balles et des obus, les sacs de sable, les bar­ri­cades… tout est en­core là. Un tour ef­fec­tué au pre­mier étage per­met de prendre conscience de ce que de­vait être le lieu en ces temps-là. Une rampe rem­place les es­ca­liers dé­truits par les sni­pers. Le deuxième étage com­prend des es­paces d’ex­po­si­tion sur le thème de l’his­toire; au troi­sième fi­gurent des es­paces d’ex­po­si­tions ou­verts, tan­dis qu’un res­tau­rant doit être amé­na­gé sur la ter­rasse.

DOL­LARS. Une infrastructure mo­derne épouse la vieille bâ­tisse et en fait par­tie in­té­grante. Sur une su­per­fi­cie de 6000 m2, l’im­meuble Ba­ra­kat réuni­ra un mu­sée et un es­pace des­ti­né à ac­cueillir des ex­po­si­tions de 2 000m2. Un lieu de tra­vail pour 40 cher­cheurs, un au­di­to­rium de 200 places, un autre de 65 places, une salle d’ar­chives de 1 000m2, une li­brai­rie Beit Bei­rut ac­cueille­ra une bi­blio­thèque, fi­nan­cée par l'as­so­cia­tion d'in­as Abou Ayache, ain­si que deux au­di­to­riums. pu­blique pou­vant conte­nir 5 000 livres, une bou­tique de sou­ve­nirs, une ca­fé­té­ria et un res­tau­rant, pren­dront éga­le­ment leur place dans la bâ­tisse. Ce pro­jet, fi­nan­cé par la municipalité de Bey­routh en étroite col­la­bo­ra­tion avec la mai­rie de Pa­ris, a coû­té 18 mil­lions de dol­lars.

In­as Abou Ayache, dont l’as­so­cia­tion qui porte son nom a of­fert la bi­blio­thèque et la bou­tique d’ar­ti­sa­nat, est char­gée de l’or­ga­ni­sa­tion de l’inau­gu­ra­tion, qui au­ra lieu en pré­sence du pré­sident de la municipalité de Bey­routh Ja­mal Ita­ni, le 12 avril. Plu­sieurs ac­ti­vi­tés sont pré­vues pour re­don­ner vie à cette construc­tion dont les murs ont été té­moins de toute un pan de l’his­toire de Bey­routh. Un ta­kht orien­tal joue­ra de la mu­sique arabe, l’ac­teur Ra­fic Ali Ah­mad présentera un show d’une di­zaine de mi­nutes de­vant les bustes à l’image des ar­tistes qui ont fait la gloire du Li­ban: Fay­rouz, les frères Rah­ba­ni, Ca­ra­cal­la et bien d’autres. Sur les bar­ri­cades ins­tal­lées par les francs-ti­reurs au 1er étage, des fleurs se­ront dé­po­sées en mé­moire de tous ceux qui sont tom­bés. Se sou­ve­nir… pour que ce­la ne se re­pro­duise plus ja­mais.

LES TRA­VAUX DE RÉ­NO­VA­TION, NÉ­CES­SAIRES AU REN­FOR­CE­MENT DE LA STRUC­TURE, N'ONT PAS

EF­FA­CÉ LES MARQUES DE LA GUERRE, TÉ­MOINS DE

SON HIS­TOIRE MOU­VE­MEN­TÉE.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.