L'IMAGE»

Le Mensuel Magazine - - Animation -

Dans le cadre du mois de la Fran­co­pho­nie, Na­tha­lie Berriat, directrice de l’ecole de l’image Les Go­be­lins, était de pas­sage au Li­ban. l’a ren­con­trée.

s’ins­tal­ler dans un ter­ri­toire qu’on ne connait pas du tout. Puis le Li­ban est une zone fran­co­phone, il est in­té­res­sant pour nous d’y être pré­sent, alors qu’on n’avait pas en­core de pré­sence en ma­tière d’ani­ma­tion sur ces ter­ri­toires-là.

A quel point l’image s’ins­crit-elle dans le cadre de la Fran­co­pho­nie?

Il n’y a pas de rap­port, l’image au­jourd’hui est uni­ver­selle, elle est par­tout. Le XXIE siècle est le siècle de l’image.

Qu’est ce qui fait la par­ti­cu­la­ri­té des Go­be­lins, clas­sée pre­mière école au monde en ci­né­ma d’ani­ma­tion de­puis deux ans consé­cu­tifs?

C’est d’abord le ta­lent de nos étu­diants, puis il y a une vraie équipe pé­da­go­gique très im­pli­quée et qui veille à faire gran­dir ces ta­lents-là pen­dant la du­rée du cur­sus. On a une tech­no­lo­gie de pointe, et c’est im­por­tant, même si elle est au ser­vice de la créa­ti­vi­té et pas l’in­verse. On a une com­mu­nau­té d’an­ciens sur laquelle s’ap­puyer, des an­ciens très fi­dèles qui viennent ré­gu­liè­re­ment à l’ecole, pour par­ta­ger leur sa­voir-faire, leur ex­pé­rience. Il y a une vraie dy­na­mique mon­diale en ma­tière d’ani­ma­tion au­jourd’hui, c’est un mar­ché qui re­crute, qui se dé­ve­loppe.

Quel re­gard por­tez-vous sur ce mar­ché-là?

Je suis tou­jours un peu pru­dente. Il y a tou­jours eu des mo­ments de développement très im­por­tants, au­jourd’hui le mar­ché est por­teur, les stu­dios recrutent, l’ani­ma­tion est un vec­teur de com­mu­ni­ca­tion qui s’est dé­ve­lop­pé, il y a beau­coup de pro­duc­tions qui se font en 2D ou en 3D. Mais après, il ne s’agit pas d’ou­vrir les vannes et de re­cru­ter n’im­porte com­ment et à tout va, de for­mer des mil­liers et des mil­liers d’étu­diants.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.