In­cu­rable,

Le Mensuel Magazine - - Santé -

Ma­la­die dé­gé­né­ra­tive cau­sée par une dé­faillance de sé­cré­tion de la do­pa­mine, le Par­kin­son touche 1% de la po­pu­la­tion li­ba­naise. Même si cette pa­tho­lo­gie reste en­core

les trai­te­ments ac­tuels per­mettent au ma­lade de vivre plus long­temps.

Comme tout autre phé­no­mène, le vieillis­se­ment des po­pu­la­tions pré­sente des avan­tages et des in­con­vé­nients, dont le développement ac­cru de la ma­la­die de Par­kin­son, qui sur­vient no­tam­ment avec l’âge. C’est dans une ré­gion anatomique bien dé­fi­nie dans le cer­veau, le lo­cus ni­ger ou ce qu’on ap­pelle la sub­stance noire, que tout se dé­clenche, comme l’ex­plique le Dr Ha­lim Abboud, neurologue. Cette zone, qui fait par­tie des noyaux du sys­tème ner­veux, joue un rôle im­por­tant dans la sé­cré­tion de la do­pa­mine, l’hor­mone res­pon­sable de la ré­gu­la­tion des mou­ve­ments du corps. Une des­truc­tion des neu­rones de la sub­stance noire mène iné­luc­ta­ble­ment à une in­suf­fi­sance en do­pa­mine, pro­vo­quant les trem­ble­ments si ca­rac­té­ris­tiques de cette ma­la­die, ain­si qu’une dé­gé­né­res­cence pro­gres­sive.

Si elle est gé­né­ra­le­ment plus fré­quente chez les per­sonnes âgées, la ma­la­die de Par­kin­son

LE MEILLEUR TRAI­TE­MENT CONSISTE À COM­BLER LA CARENCE DU PA­TIENT EN DO­PA­MINE.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.