Dé­mis­sions re­ti­rées au PSNS

Le Mensuel Magazine - - Partis -

L'an­cien pré­sident du Par­ti sy­rien na­tio­nal so­cial (PSNS), Ge­bran Aray­gi, le chef du Conseil su­pé­rieur Mah­moud Ab­del Kha­leq, l'ex-dé­pu­té An­toine Kha­lil et deux autres di­ri­geants du par­ti, qui avaient pré­sen­té leur dé­mis­sion à la mi-jan­vier, ont dé­ci­dé de re­ve­nir sur leur dé­ci­sion. Les hauts res­pon­sables du PSNS en­ten­daient pro­tes­ter contre le fait que le pré­sident du par­ti, Ali Kan­so, avait ac­cep­té un poste mi­nis­té­riel dans le gou­ver­ne­ment ac­tuel sans avoir ob­te­nu au préa­lable le feu vert des ins­tances di­ri­geantes, comme il est d'usage. Une source bien in­for­mée croit sa­voir que le re­trait des dé­mis­sions n'est pas le fruit d'une mé­dia­tion ou d'un quel­conque ac­cord conclu entre les deux par­ties. Il s'agi­rait d'une po­si­tion uni­que­ment mo­ti­vée par des consi­dé­ra­tions «hu­maines», en rai­son de l'état de san­té de M. Kan­so, qui souffre d'une ma­la­die grave. «Il n'est pas dans l'ha­bi­tude des 'Kaw­miyin' (mi­li­tants du PSNS) de ti­rer sur une am­bu­lance», a com­men­té la source.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.