RÉ­FU­GIÉS

Le Mensuel Magazine - - Revisitée -

Elle a éga­le­ment beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour ses col­lègues am­bas­sa­deurs qui parlent par­fai­te­ment notre langue.

Mi­la­gros Her­nan­do rentre dé­sor­mais en Es­pagne, où elle pas­se­ra deux à trois ans au mi­nis­tère des Af­faires étran­gères. Elle em­porte avec elle le sou­ve­nir d’une ex­pé­rience très riche, non seule­ment au ni­veau du pays mais aus­si de la ré­gion. «En tant que femme, votre pays m’a per­mis de me dé­pla­cer li­bre­ment sans au­cune contrainte. Même dans les mi­lieux les plus conser­va­teurs, je n’ai ja­mais sen­ti de re­jet mais, bien au contraire, on m’a té­moi­gné beau­coup d’ami­tié». Son voeu le plus cher est que la so­cié­té li­ba­naise croit en son fu­tur et en ses pos­si­bi­li­tés. «Je sou­haite que les Li­ba­nais croient à un ave­nir meilleur. Rien n’est im­pos­sible».

Mi­la­gros Her­nan­do s’en va, em­por­tant avec elle les sou­ve­nirs de ces cinq an­nées pas­sées au pays du Cèdre. Elle a pro­mis de re­ve­nir en vi­site un jour, mais entre-temps, son sou­rire, sa bien­veillance et son sens de l’humour vont par­ti­cu­liè­re­ment man­quer aux Li­ba­nais et son ab­sence dans le pay­sage di­plo­ma­tique se­ra for­te­ment res­sen­tie par ses in­nom­brables amis. Mi­la­gros Her­nan­do, has­ta pron­to… La di­plo­mate, très tou­chée par le sort des en­fants (ici, des ré­fu­giés ira­kiens), au­rait ai­mé faire plus.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.