FA­TEH BEKDACHE

Le Mensuel Magazine - - Économie -

D’AXA Middle East es­time que les jeunes re­pré­sentent un seg­ment de plus en im­por­tant dans la sous­crip­tion de po­lices d’as­su­rance vie, no­tam­ment lors­qu’ils de­viennent pa­rents, ou sous­crivent à des prêts lo­ge­ments et des prêts per­son­nels. Il est évident que plus une per­sonne est jeune, plus elle bé­né­fi­cie de condi­tions ta­ri­faires pré­fé­ren­tielles ain­si que de pro­duits in­no­vants que la com­pa­gnie a spé­ci­fi­que­ment dé­ve­lop­pés pour ce seg­ment. Pour le vice-pré­sident et di­rec­teur gé­né­ral d’arope In­su­rance, Fa­teh Bekdache, le mar­ke­ting de la po­lice d’as­su­rance vie re­pose sur une règle d’or: ré­pondre aux at­tentes des as­su­rés. AROPE In­su­rance offre à sa clien­tèle

Sur un autre plan, les ren­de­ments des pro­grammes de pen­sions­re­traite sont at­ta­qués, du fait d’une conjonc­ture in­ter­na­tio­nale; les ren­de­ments à taux fixe en via­ger n’existent pra­ti­que­ment plus au Li­ban; le blo­cage des épargnes des as­su­rés du­rant un cer­tain dé­lai est im­po­sé par les as­su­reurs. Ne se­rait-il pas pré­fé­rable pour les épar­gnants, dans de tels cas, de lais­ser leur ar­gent à l’abri dans des comptes ban­caires et évi­ter d’éven­tuels pro­blèmes de tré­so­re­rie d’une com­pa­gnie d’as­su­rance? «Il est vrai, re­con­naît Joe Nas­nas, que les comptes ban­caires offrent des in­té­rêts avan­ta­geux avec des frais re­la­ti­ve­ment ré­duits. Néan­moins, et pour ob­te­nir les meilleurs ren­de­ments, l’ap­port de fonds doit être re­la­ti­ve­ment im­por­tant,

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.