CRISE

Le Mensuel Magazine - - Société -

Les spor­tifs li­ba­nais su­bissent de plein fouet la crise éco­no­mique et la mau­vaise si­tua­tion po­li­ti­co­sé­cu­ri­taire dans le pays.

Pas­sé au pro­fes­sion­na­lisme de­puis dé­jà des dé­cen­nies, le sport in­ter­na­tio­nal ca­ra­cole loin de­vant, et le pays des Cèdres souffre en l’ab­sence d’un plan que de­vrait mettre au point le mi­nis­tère de la Jeu­nesse et des Sports, le Co­mi­té Olym­pique li­ba­nais, les Fé­dé­ra­tions spor­tives concer­nées et les ath­lètes de toutes les dis­ci­plines, confor­mé­ment aux règles in­ter­na­tio­nales. Dans le pas­sé, les ath­lètes cou­raient après les titres, les ex­ploits, et non après des gros chèques.

Certes, la pro­fes­sion­na­li­sa­tion du sport a per­mis des pro­grès si­gni­fi­ca­tifs, mais elle a éga­le­ment écar­té une grande par­tie de ses va­leurs. Si le rôle tou­jours gran­dis­sant joué par l’ar­gent contri­bue au rayon­ne­ment du sport, il n’est pas sans avoir des consé­quences éthiques né­ga­tives.

Dans les an­nées 80 du siècle der­nier,

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.