2 MIL­LIONS DE NEU­RONES PER­DUS PAR MI­NUTE DE RE­TARD

Le Mensuel Magazine - - Santé -

Aug­men­ter les chances de gué­rir à la suite d’un ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral (AVC) ou at­taque cé­ré­brale est au­jourd’hui plau­sible. A quelles condi­tions et avec quels trai­te­ments? Elé­ments de ré­ponse.

Pra­ti­quer des ac­ti­vi­tés phy­siques et spor­tives ré­duit de 25% le risque D’AVC

Ré­sul­tant d’une pri­va­tion d’oxy­gène, l’ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral (AVC) dé­signe l’obs­truc­tion ou la rup­ture d’un vais­seau trans­por­tant le sang dans le cer­veau. La condi­tion pre­mière pour évi­ter toute sé­quelle après la sur­ve­nue d’un AVC est d’ar­ri­ver à l’hô­pi­tal le plus tôt pos­sible. Le dé­lai ne doit pas dé­pas­ser les 4h30, de­puis l’ap­pa­ri­tion des pre­miers symp­tômes de l’at­taque. Ces der­niers se ma­ni­festent bru­ta­le­ment par une pa­ra­ly­sie, des en­gour­dis­se­ments, une dif­fi­cul­té voire une im­pos­si­bi­li­té à par­ler et à com­prendre, des maux de tête vio­lents ac­com­pa­gnés de troubles de la vi­sion, etc. Il est à no­ter qu’un ma­lade qui ex­pé­ri­mente une at­taque cé­ré­brale peut ré­ci­di­ver et risque, à long terme, de su­bir un in­farc­tus du myo­carde.

AVC ISCHÉMIQUE ET HÉMORRAGIQUE. D’après le Dr Ha­lim Ab­boud, neu­ro­logue, dans 80% des cas, les at­taques cé­ré­brales sont dues à un

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.