GRÉ­GOIRE III LA­HAM

Le pape Fran­çois a ac­cep­té, le 6 mai, la dé­mis­sion du pa­triarche grec-ca­tho­lique d’an­tioche, Gré­goire III La­ham, dont la ges­tion était contes­tée. Son suc­ces­seur de­vrait être élu le 23 juin.

Le Mensuel Magazine - - Sommaire - PAR PAUL KHALIFEH

Re­mous au sein de l'eglise mel­kite

Pour le chef spi­ri­tuel de la deuxième Eglise d’orient, qui compte 1,3 mil­lions de fi­dèles, la dé­mis­sion était un choix per­son­nel, dic­té par la convic­tion. Pour­tant, le che­mi­ne­ment des faits montre que le pa­triarche Gré­goire III La­ham, a dé­mis­sion­né sous la pres­sion. Des ru­meurs sur son pro­chain dé­part avaient cir­cu­lé au len­de­main du sy­node de l’eglise, or­ga­ni­sé le 23 fé­vrier en pré­sence des nonces apos­to­liques à Bey­routh et à Da­mas. Le pa­triar­cat avait dé­men­ti ca­té­go­ri­que­ment ces in­for­ma­tions, dans un com­mu­ni­qué da­té du 6 mars. Le pa­triarche se lance dans de «nou­veaux pro­jets» au ser­vice des com­mu­nau­tés des pays du Moyen-orient frap­pées par la guerre, pré­ci­sait le texte. Deux mois plus tard, la dé­mis­sion du pré­lat est ac­cep­tée par le pape. En outre, dans un com­mu­ni­qué ex­pli­quant les cir­cons­tances de sa dé­mis­sion, Mgr La­ham dé­clare: «Je suis prêt à re­non­cer à ma charge pa­triar­cale à 85 ans, donc le 15 dé­cembre 2017.» Mais le Va­ti­can en a dé­ci­dé au­tre­ment et l’élec­tion de son suc­ces­seur in­ter­vien­dra entre le 19 et le 23 juin. L’ar­che­vêque d’alep, Jean-clé­ment Jean­bart, a été nom­mé ad­mi­nis­tra­teur de l’eglise jus­qu’à l’élec­tion d’un suc­ces­seur.

GES­TION CONTES­TÉE. La dé­mis­sion de Mgr La­ham est le der­nier épi­sode d’une longue crise qui a écla­té au grand jour en juin 2016, lors­qu’une di­zaine d’évêques de la com­mu­nau­té ont boy­cot­té le sy­node de l’eglise convo­qué par le pré­lat au couvent de Aïn Trez. A l’ori­gine de cette fronde, des re­proches adres­sés au pa­triarche pour son «au­to­ri­ta­risme» et sa «mau­vaise ges­tion» des af­faires de la com­mu­nau­té. Cer­tains cri­ti­quaient aus­si son sou­tien sans faille au ré­gime sy­rien.

Les fron­deurs lui re­pro­chaient d’avoir ven­du des biens de l’eglise, sans aver­tir le Va­ti­can ou les membres du sy­node. Se­lon des sources in­for­mées, 22 des 34 évêques ré­clament son dé­part. Ses dé­trac­teurs af­firment que ces tran­sac­tions ont man­qué de «trans­pa­rence» et que des in­ves­tis­se­ments voués à l’échec ont été faits, écrit Ma­rie Mal­zac dans La Croix, le 23 juin 2016.

Des sources proches de l’eglise rap­portent à Ma­ga­zine qu’une par­celle de ter­rain, ven­due à Ra­boué pour 5 mil­lions de dol­lars, a ser­vi à la construc­tion d’une église et d’une école. Par ailleurs, le pa­triar­cat au­rait re­çu un don de 10,5 mil­lions de dol­lars du sul­tan d’oman, Qa­bous Ben Saïd. Il n’est pas clair comment la moi­tié de cette somme a été dé­pen­sée.

Autre re­proche fait à Mgr La­ham, le fait d’avoir ob­te­nu de l’ex-pré­sident Mi­chel Slei­man la si­gna­ture de 10 dé­crets de na­tu­ra­li­sa­tion pour ses proches.

LE VA­TI­CAN TRANCHE. Le pa­triar­cat n’a pas nié la vente de biens im­mo­bi­liers. L’ar­gent ré­col­té au­rait ser­vi à fi­nan­cer «la construc­tion de lo­ge­ments pour des per­sonnes dans le be­soin ain­si que celle d’un hô­pi­tal à Kha­bab», dans le sud de la Sy­rie, se­lon La Croix.

Faute de quo­rum, le sy­node de juin 2016 a été re­por­té à oc­tobre. Nou­vel échec. Sous la pres­sion du Va­ti­can, l’as­sem­blée se tient fi­na­le­ment du 20 au 23 fé­vrier 2017. Les in­for­ma­tions sur une ré­con­ci­lia­tion avec le pa­triarche cir­culent. On fait état de dis­cus­sions «franches», les évêques ayant re­con­nu avoir agi de ma­nière «in­adé­quate» et le pa­triar­cat avouant des «er­reurs oc­ca­sion­nelles et non in­ten­tion­nelles». Ce cli­mat po­si­tif a vite été dé­men­ti par l’ac­cep­ta­tion par le pape Fran­çois de la «re­non­cia­tion» de Gré­goire III.

Des sources in­for­mées af­firment que ce dé­noue­ment est le fruit de la convic­tion du Saint-siège que la si­tua­tion de pour­ris­se­ment au sein des ins­ti­tu­tions ec­clé­sias­tiques grecques-ca­tho­liques avait at­teint un point cri­tique, sur­tout que les fi­dèles tra­versent des mo­ments dif­fi­ciles à cause de la guerre en Sy­rie, qui re­met en ques­tion la pré­sence phy­sique des chré­tiens en Sy­rie et au Le­vant. «L’eglise se doit de don­ner l’exemple», concluent ces sources.

SUC­CES­SION Par­mi les noms évo­qués pour sa suc­ces­sion, ce­lui de Mgr Jean-clé­ment Jean­bart, ar­che­vêque d’alep, ou de Mgr Jo­seph Ab­si, évêque de Da­mas.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.