COM­BIEN ÇA COÛTE

Les fac­tures D'EDL et des gé­né­ra­teurs

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

Au Li­ban, une fa­mille ha­bi­tant un ap­par­te­ment moyen dé­pense près de 840000 L.L. par an pour s’éclai­rer, se chauf­fer et ali­men­ter les ap­pa­reils élec­tro­mé­na­gers. Comment les fac­tures son­telles cal­cu­lées? Quels ré­flexes adop­ter pour ré­duire les dé­penses de moi­tié?

Le ki­lo­watt d’éner­gie pro­duit par l’elec­tri­ci­té du Li­ban (EDL) coûte 255 L.L. alors qu’il est ven­du au consom­ma­teur à des prix al­lant de 35 L.L. à 320 L.L., se­lon la na­ture et la ca­té­go­rie de l’abon­ne­ment (voir ta­bleau ci-des­sous).

A titre d’exemple, un abon­né qui consomme 800 kwh par mois paie­rait, confor­mé­ment au ré­gime des tranches, la somme sui­vante:

100 kwh x 35 L.L. =3 500 L.L.

200 kwh x 55 L.L. =11 000 L.L.

100 kwh x 80 L.L. =8 000 L.L.

100 kwh x 120 L.L. =12 000 L.L.

300 kwh x 200 L.L. =60 000 L.L.

To­tal = 94 500 L.L. En re­vanche, si l’abon­né avait consom­mé la moi­tié de la quan­ti­té d’éner­gie pré­cé­dente, soit 400 kwh, il au­rait payé le mon­tant sui­vant 100 kwh x 35 L.L. = 3 500 L.L.

200 kwh x 55 L.L. = 11 000 L.L.

100 kwh x 80 L.L. = 8 000 L.L.

To­tal = 22 500 L.L.

GÉ­NÉ­RA­TEURS. Non ba­sé sur la consom­ma­tion réelle, le ta­rif des abon­ne­ments aux gé­né­ra­teurs pri­vés dé­pend lar­ge­ment du nombre d’heures de cou­pure (en mai, le ra­tion­ne­ment avait at­teint 214 h) ain­si que du prix des 20 litres de ma­zout. En mai, ces ta­rifs ont été fixés à 216 livres le prix d’une heure pour 5 am­pères, consti­tuant une hausse de 17,4% par rap­port au mois d’avril. Les dif­fé­rents coûts sup­por­tés par les pro­prié­taires de gé­né­ra­teurs (huile, ma­zout, lo­ca­tion du ter­rain….) y sont, certes, pris en compte, avec une marge de bé­né­fice com­prise entre 15 et 25%.

En adop­tant des ré­flexes simples au quo­ti­dien et en se pro­cu­rant des équi­pe­ments adap­tés, tout in­di­vi­du est ca­pable de ré­duire la consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té et de réa­li­ser des éco­no­mies. Il s’agit d’abord de mi­ser sur les heures creuses. En d’autres termes, il est pré­fé­rable de faire fonc­tion­ner les équi­pe­ments élec­tro­mé­na­gers entre 22h30 et 6h30, parce que l’élec­tri­ci­té y est en­vi­ron 40% moins chère. Plus en­core, rem­pla­cer les am­poules tra­di­tion­nelles par des am­poules à éco­no­mie d’éner­gie (comme les am­poules LED ou celles à basse consom­ma­tion) — qui durent trois fois plus — per­met de ré­duire de trois fois la consom­ma­tion d’éner­gie. Il est à no­ter, dans le même ordre d’idées, qu’étant don­né que la consom­ma­tion du congé­la­teur dé­pend de l’écart de tem­pé­ra­ture avec l’ex­té­rieur, pla­cer ce der­nier dans un en­droit non chauf­fé, contri­bue for­te­ment à la ré­duc­tion des fac­tures d’élec­tri­ci­té. Pour ce qui est du ré­fri­gé­ra­teur, il est im­pé­ra­tif de le dé­gi­vrer ré­gu­liè­re­ment avant que la couche de givre n’at­teigne 3 mm d’épais­seur. Une telle dé­marche per­met­tra d’éco­no­mi­ser jus­qu’à 30 % de sa consom­ma­tion d’élec­tri­ci­té.

1- La date d’émis­sion de la fac­ture est dé­ca­lée d’un ou de plu­sieurs mois par rap­port au mois fac­tu­ré.

2- Dans le cas où la fac­ture cor­res­pond à la consom­ma­tion de 2 ou de plu­sieurs mois, le nombre de Kwh des dif­fé­rentes tranches doit être mul­ti­plié par le nombre cor­res­pon­dant des mois de consom­ma­tion.

3- Le chiffre lu dans la case in­dex pré­cé­dente doit être le même que ce­lui ins­crit dans la ru­brique in­dex ac­tuelle de la fac­ture pré­cé­dente.

4- Comme on peut le consta­ter, les 500 pre­miers kwh sont fac­tu­rés à des prix très éco­no­miques. On consi­dère que les 500 am­pères consti­tuent un mi­ni­mum de consom­ma­tion in­dis­pen­sable pour n’im­porte quel lo­ge­ment et que l’abon­né qui veut se payer le luxe de dé­pen­ser plus de­vra payer le prix fort, qui reste d’ailleurs jus­qu’à pré­sent bien en-des­sous du coût réel.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.