MO­BILE BANKING

Paiements, conseils et virements

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

Le client cherche fa­ci­li­té, sim­pli­ci­té et ra­pi­di­té d’uti­li­sa­tion. Il exige en re­tour un ca­pi­tal de sé­cu­ri­té im­por­tant. Aus­si ses ap­pré­hen­sions sont-elles nom­breuses quant au fait de dé­pen­ser trop fa­ci­le­ment, puisque le m.banking est un ser­vice ban­caire à dis­tance. Et si nos smart­phones étaient les cartes ban­caires de de­main? Et si tous nos paiements se fai­saient di­rec­te­ment de­puis nos té­lé­phones, grâce à la tech­no­lo­gie sans contact? C’est en tout cas ce qu’es­pèrent bon nombre d’ac­teurs, qui se lancent ré­gu­liè­re­ment sur le mar­ché. Car cha­cun es­saye de pro­mou­voir son ser­vice, parce qu’il est meilleur et plus fa­cile à uti­li­ser que les autres. Par ailleurs, le paie­ment mo­bile a pro­fi­té de la dé­mo­cra­ti­sa­tion des puces NFC sur les smart­phones. Ain­si, il est pos­sible de ré­gler un achat en ap­pro­chant son smart­phone d’un ter­mi­nal de carte ban­caire qui prend en charge les paiements sans contact. Néan­moins, dans cer­tains

cercles so­ciaux, on en­tend dire que des Li­ba­nais par­mi les adeptes des ap­pli­ca­tions mo­biles, au­raient be­soin d’être ras­su­rés avec une agence phy­sique à proxi­mi­té. Ma­ga­zine a son­dé les avis des cadres en charge de la banque à dis­tance dans les deux plus grandes banques du Li­ban, Bank Au­di et Blom Bank.

RA­PI­DI­TÉ ET IN­NO­VA­TION. «Nous vi­vons dans l’ère du «I want it now», où l’ap­pé­tit des clients pour la tech­no­lo­gie et les ser­vices ra­pides est en crois­sance conti­nue. C’est sans doute pour ce­la que l’ap­pli­ca­tion de Bank Au­di a été fa­ci­le­ment, ef­fi­ca­ce­ment et ra­pi­de­ment adop­tée par les clients. Il est, en outre, im­por­tant de si­gna­ler que l’ap­pli­ca­tion est conti­nuel­le­ment mise à jour, en fonc­tion des évo­lu­tions tech­no­lo­giques et des be­soins chan­geants de la clien­tèle», a sou­li­gné Wa­dih Toh­mé, Head of Al­ter­na­tive De­li­ve­ry Chan­nels à Bank Au­di.

Pour Jo­ce­lyne Chah­wan, di­rec­trice ad­jointe à Blom Bank et di­rec­trice de la banque de dé­tail, le mar­ché li­ba­nais en­re­gistre une hausse si­gni­fi­ca­tive de l’uti­li­sa­tion des ser­vices de mo­bile banking, vu que la po­pu­la­tion sou­haite constam­ment ap­pri­voi­ser toutes les in­no­va­tions en les in­té­grant à son style de vie. Les ser­vices de mo­bile banking pro­po­sés par Blom Bank connaissent une forte de­mande, puis­qu’ils per­mettent aux clients d’éco­no­mi­ser du temps et d’ef­fec­tuer leurs tran­sac­tions ban­caires ai­sé­ment par­tout dans le monde.

AP­PRÉ­HEN­SIONS. Bank Au­di dé­ploie des ef­forts afin d’as­su­rer l’in­té­gra­tion des der­nières ten­dances en ma­tière de dis­po­si­tifs de sé­cu­ri­té pour l’iden­ti­fi­ca­tion des uti­li­sa­teurs

de smart­phones (iden­ti­fi­ca­tion par em­preintes di­gi­tales, sché­mas…). «Par ailleurs, il faut sa­voir que tout vi­re­ment im­pli­quant un compte dif­fé­rent de ce­lui du client est obli­ga­toi­re­ment su­jet à une au­then­ti­fi­ca­tion à deux fac­teurs», ajoute Wa­dih Toh­mé. Le res­pon­sable de Bank Au­di ex­plique que «les smart­phones, qui rem­placent peu à peu les or­di­na­teurs por­tables, re­pré­sentent sans au­cun doute le prin­ci­pal ca­nal d’ex­ploi­ta­tion et d’opé­ra­tion des clients dans un ave­nir proche». Il met l’ac­cent sur le fait que «l’in­dus­trie ban­caire suit l’évo­lu­tion tech­no­lo­gique afin de

ré­pondre aux be­soins des clients et de s’adap­ter aux com­por­te­ments so­ciaux aus­si ef­fi­ca­ce­ment que pos­sible.» Pour Jo­ce­lyne Chah­wan, le pay­sage est suf­fi­sam­ment clair. Elle consi­dère que les consom­ma­teurs sou­haitent un moyen ou un ca­nal conve­nant et sé­cu­ri­sé, qui est de na­ture à fa­ci­li­ter leurs ac­ti­vi­tés fi­nan­cières quo­ti­diennes. «Ap­pa­rem­ment, l’adop­tion du NFC via le mo­bile de­vrait élar­gir le mar­ché des mé­thodes de paie­ment sans nu­mé­raire qui rem­pla­ce­rait gra­duel­le­ment un mar­ché de tran­sac­tions en li­quide, de cartes de cré­dit et de dé­bit», conclut-elle.

SANS CONTACT Le paie­ment mo­bile a pro­fi­té de la dé­mo­cra­ti­sa­tion des puces NFC sur les smart­phones.

WA­DIH TOH­MÉ «L’in­dus­trie ban­caire suit l’évo­lu­tion tech­no­lo­gique afin de ré­pondre aux be­soins des clients».

ÉVO­LU­TION Le smart­phone en passe de rem­pla­cer l’or­di­na­teur por­table

JO­CE­LYNE CHAH­WAN L’adop­tion du NFC via les mo­biles de­vrait amé­lio­rer le paie­ment sans nu­mé­raire et sans ar­gent plas­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.