ESA

La so­li­tude du di­ri­geant: un mal à vaincre

Le Mensuel Magazine - - Sommaire - PAR NATASHA METNI

Il a beau être en­tou­ré de son équipe, de ses clients, de ses four­nis­seurs, etc., il n’en de­meure pas moins que le chef d’en­tre­prise, homme ou femme, est plus «seul» qu’on ne le pense. Avec des pro­blé­ma­tiques de tra­vail de plus en plus dif­fi­ciles à gé­rer, le di­ri­geant éprouve un énorme be­soin de com­mu­ni­quer, d’avoir à sa dis­po­si­tion un in­ter­lo­cu­teur avec qui dis­cu­ter. Tout ré­vé­ler à son en­tou­rage peut être des­truc­teur, se confier à des per­sonnes oc­cu­pant la même po­si­tion (gé­né­ra­le­ment des concur­rents) n’est pas plus conseillé.

LEA­DER­SHIP IN­TEL­LI­GENT. De­puis sa créa­tion en 2016 par L’ESA, le Cercle des Di­ri­geants (CDD) s’adresse à tout chef d’en­tre­prise ame­né à faire face à ce genre de pro­blé­ma­tique. Pré­si­dé par Lu­cien Ju­nior Le­tayf, Di­rec­teur gé­né­ral de Li­ba­no-suisse As­su­rance, an­cien du pro­gramme Exe­cu­tive MBA de L’ESA Bu­si­ness School, le CDD pro­pose un pro­gramme de for­ma­tion d’une du­rée d’un an. Ré­par­tie en 5 mo­dules et in­cluant un voyage d’études à Pa­ris, cette for­ma­tion vise à gui­der le di­ri­geant dans ses prises de dé­ci­sions. Elle met à sa dis­po­si­tion un grand nombre de moyens stra­té­giques et d’ou­tils du ma­na­ge­ment, tout en consti­tuant une oc­ca­sion unique de net­wor­king avec des di­ri­geants fran­çais de très haut ca­libre. Des ou­tils qui per­mettent aux di­ri­geants d’ap­prendre à iden­ti­fier leurs pré­fé­rences, leurs forces et leurs fai­blesses et à fonc­tion­ner de ma­nière équi­li­brée. Cette for­ma­tion, spé­cia­li­sée et adap­tée à un pu­blic riche et va­rié, se ca­rac­té­rise par l’in­ter­ac­tion qui s’éta­blit entre les 10 à 15 «étu­diants» de chaque pro­mo­tion, créant une dy­na­mique de ré­flexion in­con­tes­table.

Echanges d’ex­pé­riences, de sa­voir-faire, d’idées viennent s’ajou­ter au cur­sus aca­dé­mique, so­cial et cultu­rel de chaque par­ti­ci­pant, en pré­sence d’un pro­fes­seur qui joue le rôle de chef d’or­chestre. Les mul­tiples cours de fi­nance, d’ex­plo­ra­tion de soi, de lea­der­ship, de self-awa­re­ness, d’or­ga­ni­sa­tion des so­cié­tés fa­mi­liales ont pour but de per­mettre aux par­ti­ci­pants de mettre en place la vi­sion de dé­ve­lop­pe­ment de leur so­cié­té. Cette dé­marche se fait grâce à une ap­proche de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel du lea­der et par la mise en place d’une feuille de route pour les ques­tions stra­té­giques de son en­tre­prise telle que la gou­ver­nance, l’in­tel­li­gence fi­nan­cière ou l’ap­proche sys­té­mique de leur or­ga­ni­sa­tion. En ef­fet, le di­ri­geant se doit d’être per­for­mant et in­no­vant, de maî­tri­ser son en­vi­ron­ne­ment (la concur­rence, les em­ployés, les four­nis­seurs, les clients) et les ré­gle­men­ta­tions ins­ti­tu­tion­nelles sus­cep­tibles de le faire avan­cer dans ses dé­marches ou de les frei­ner. Il se doit aus­si de faire preuve d’im­pro­vi­sa­tion et d’initiative, de veiller à trans­mettre les bons codes à ses col­la­bo­ra­teurs et d’en­tre­te­nir les bons ré­flexes. Vé­ri­table guide pour un che­mi­ne­ment mé­tho­do­lo­gique, le CDD qui siège à L’ESA concentre sa for­ma­tion sur les points es­sen­tiels qui font de toute per­sonne un vé­ri­table lea­der ca­pable de prendre de la hau­teur et d’iden­ti­fier plu­sieurs op­tions adap­tées aux réa­li­tés mul­tiples.●

ÉCHANGES Le CDD per­met aux chefs d’en­tre­prise de trou­ver des ré­ponses.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.