La plaque tour­nante du Kur­dis­tan

Le Mensuel Magazine - - Confidences Sécurité -

L'ar­res­ta­tion par la Sû­re­té gé­né­rale, à la mi-avril, d'un Ira­kien sus­pec­té de conni­vence avec le Mos­sad, a per­mis de le­ver le voile sur un vaste ré­seau de col­lecte de ren­sei­gne­ments pour le compte des ser­vices de ren­sei­gne­ment is­raé­liens au Li­ban, en Irak et en Sy­rie. La presse is­raé­lienne et in­ter­na­tio­nale s'est in­té­res­sée à l'«af­faire Mar­bin Ben Y.», ar­rê­té à Sab­tié (Metn) après une longue sur­veillance. Ori­gi­naire de Do­huk, dans le Kur­dis­tan, le sus­pect au­rait re­con­nu avoir été re­cru­té via Fa­ce­book par un Is­raé­lien dé­nom­mé Ilan Nis­sim, qui lui a pro­po­sé de col­lec­ter des ren­sei­gne­ments sur le Hezbollah et sur les forces ar­mées sy­riennes, au Li­ban et en Sy­rie. Nis­sim, âgé de 51 ans, di­rige, au Kur­dis­tan, une agence de sé­cu­ri­té ap­pe­lée Ta­sa Elite, spé­cia­li­sée dans «la lutte contre le ter­ro­risme». La plu­part des membres de cette agence sont des an­ciens of­fi­ciers de l'ar­mée is­raé­lienne ou de ses ser­vices de sé­cu­ri­té. L'ar­res­ta­tion de Mar­bin, au Li­ban, a per­mis de dé­mas­quer plu­sieurs autres col­la­bo­ra­teurs pré­su­més d'is­raël, en Irak et en Sy­rie.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.