PAS D'AC­CORD «HIS­TO­RIQUE»

Le Mensuel Magazine - - Confidences Hommes Et Femmes -

La ren­contre de trois heures et de­mie entre le se­cré­taire gé­né­ral du Hezbollah, sayyed Has­san Nasrallah, et le mi­nistre des Af­faires étran­gères, Ge­bran Bas­sil, quelques jours avant l'iftar of­fert par le pré­sident de la Ré­pu­blique au Pa­lais de Baab­da, le 1er juin, ne s'est pas aus­si bien pas­sée que l'af­firment les mi­lieux du Cou­rant pa­trio­tique libre (CPL). Des sources in­for­mées af­firment que M. Bas­sil a ten­té d'ob­te­nir l'ap­pui de sayyed Nasrallah à ses pro­po­si­tions concer­nant la loi élec­to­rale ain­si que des «ga­ran­ties» pour la consi­gna­tion de la pa­ri­té dans la Cons­ti­tu­tion. Les mi­lieux du CPL ont par­lé d'un «ac­cord his­to­rique pour les cin­quante pro­chaines an­nées». En réa­li­té, le lea­der du Hezbollah n'était fa­vo­rable ni aux pro­po­si­tions élec­to­rales ni à l'amen­de­ment de la Cons­ti­tu­tion. Il a éga­le­ment re­fu­sé de se dé­so­li­da­ri­ser du pré­sident du Par­le­ment, Na­bih Ber­ry, qui est dans le col­li­ma­teur du CPL et du pré­sident Mi­chel Aoun.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.