L’OMBRE DE RIFI HANTE HARIRI

Le Mensuel Magazine - - Hommes Et Femmes -

Le Pre­mier mi­nistre, Saad Hariri, et la plu­part des per­son­na­li­tés po­li­tiques de Tri­po­li ne sou­haitent pas or­ga­ni­ser des élec­tions par­tielles dans le chef-lieu du Li­ban-nord, pour pour­voir aux sièges grec-or­tho­doxe, va­cant de­puis la dé­mis­sion de Ro­bert Fa­del, et alaouite, va­cant après la mort de Ba­dr Wan­nous. Tous les son­dages ef­fec­tués à Tri­po­li montrent une nette avance des can­di­dats, quels qu’ils soient, qui se­raient sou­te­nus par l’an­cien mi­nistre de la Jus­tice, Achraf Rifi. L’ex-di­rec­teur des Forces de sé­cu­ri­té in­té­rieure consti­tue la prin­ci­pale me­nace au lea­der­ship sun­nite du chef du gou­ver­ne­ment, non seule­ment à Tri­po­li, mais dans d’autres ré­gions du pays. Son dis­cours an­ti-hez­bol­lah sé­duit de larges pans de la com­mu­nau­té sun­nite et une par­tie de la base de M. Hariri. Une dé­faite du Pre­mier mi­nistre aux par­tielles consti­tue­rait pour le Cou­rant du fu­tur un coup dur en pré­vi­sion des lé­gis­la­tives de mai 2018.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.