La Ja­maa exige trois candidats

Le Mensuel Magazine - - Partis -

Les ap­pa­rat­chiks de la Ja­maa is­la­miya, la branche li­ba­naise des Frères mu­sul­mans, sont confron­tés à un mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion ini­tié par la nou­velle gé­né­ra­tion de cadres et de par­ti­sans, qui re­fusent de ser­vir de ré­serves élec­to­rales pour le Cou­rant du Fu­tur sans contre­par­tie politique. Bien re­pré­sen­tée au bu­reau politique et dans les ins­tances in­ter­mé­diaires, la jeune gé­né­ra­tion exige que la Ja­maa is­la­miya soit trai­tée «comme elle le mé­rite», c'est-à-dire, à leurs yeux, comme l'une des plus an­ciennes et prin­ci­pales forces sun­nites du pays. Se­lon elle, leur mou­ve­ment de­vrait être re­pré­sen­té par trois dé­pu­tés sun­nites au moins dans le pro­chain Par­le­ment, et non pas un seul comme c'est le cas dans la lé­gis­la­ture ac­tuelle. En plus du dé­pu­té Imad el-hout à Beyrouth, le Cou­rant du Fu­tur de­vrait in­té­grer dans ses listes un can­di­dat «fré­riste» à Saï­da et un autre au Li­ban­nord ou dans la Bé­kaa-ouest. Evi­dem­ment, le par­ti de Saad Ha­ri­ri ne l'en­tend pas de cette oreille.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.