FO­CUS

Le Mensuel Magazine - - Moyen-orient -

L’AD­MI­NIS­TRA­TION US REDOUBLE D’EF­FORTS POUR CONTRER L'IRAN ET RÉ­DUIRE SON SOU­TIEN AUX MI­LICES SY­RIENNES ET AU HEZBOLLAH.

NO­MI­NA­TIONS. Ces don­nées pour­raient tou­te­fois chan­ger avec de nou­velles no­mi­na­tions au sein du Dé­par­te­ment d’etat. Da­vid Shen­ker, du Wa­shing­ton Ins­ti­tute, est cen­sé rem­pla­cer le se­cré­taire d’etat ad­joint Da­vid Sat­ter­field. «Sat­ter­field était connu pour ses po­si­tions in­dul­gentes vis-à-vis du Li­ban, il est in­ter­ve­nu per­son­nel­le­ment lors de la crise de no­vembre dé­clen­chée par la dé­mis­sion du Pre­mier mi­nistre Ha­ri­ri, il est concer­né par la sta­bi­li­té du Li­ban», af­firme Bas­sam Ba­ra­ban­di, un an­cien di­plo­mate sy­rien. «De même, les nou­veaux di­plo­mates en charge du dos­sier le­van­tin au­raient une ap­proche plus agres­sive à l’égard de l’iran», ajoute-t-il. Sous cou­vert d’ano­ny­mat, un autre ana­lyste es­time tou­te­fois que Shen­ker prône le sou­tien aux ins­ti­tu­tions mi­li­taires li­ba­naises, mal­gré ses po­si­tions très dures en­vers l’iran et le Hezbollah.

Ces no­mi­na­tions vont-elles en­traî­ner une in­flexion au ni­veau de l’iran de la Syrie et du Li­ban? Tout dé­pend de la ca­pa­ci­té des nou­veaux di­plo­mates amé­ri­cains à ac­cor­der leurs vio­lons. Et pour ce qui est du Li­ban, de leur vo­lon­té à dé­sta­bi­li­ser le pays des Cèdres, qui reste un des der­niers pays à jouir d’une si­tua­tion re­la­ti­ve­ment stable...

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.