LE BLUE NOTE N’A PRIS AU­CUNE RIDE

Le Mensuel Magazine - - Res­tau­ra­tion & Hô­tel­le­rie -

Le Blue Note, le ré­fé­rent des boîtes de nuits des

Bey­rou­thins de­puis la guerre, n’a pas pris une ride. Connu pour être fré­quen­té par les in­tel­lec­tuels et ama­teurs de mu­sique jazz des ré­si­dents de Bey­routh-ouest, le Blue

Note, ins­tal­lé dans la rue Ma­khoul, est ac­cla­mé par la presse in­ter­na­tio­nale et ré­gio­nale et par les guides tou­ris­tiques. Kha­led Naz­ha, le fon­da­teur, qui n’a presque pas tou­ché au dé­cor in­té­rieur, pour­suit son sou­tien aux jeunes ta­lents après avoir été le pre­mier à in­tro­duire la mu­sique live. Au­jourd’hui, les soi­rées du Blue Note sont va­riées, elles sont ani­més par des chan­teurs de ta­rab (Azi­za et le fils de Sa­bah Fa­kh­ri, Kou­doud Ha­la­biya) comme par des groupes de hip-hop ou de jazz.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.