LES PRÊTS DE BLOM BANK SE CA­RAC­TÉ­RISENT PAR UN RISQUE DI­LUÉ AIN­SI QUE DES MARGES PLUS AVAN­TA­GEUSES EN CE QUI CONCERNE LE PRI­CING».

Le Mensuel Magazine - - Éco­no­mie Cor­po­rate Ban­king -

Ce chan­ge­ment ma­jeur de po­li­tique a aug­men­té consi­dé­ra­ble­ment la part de BLOM dans ce seg­ment, par les di­vers ser­vices of­ferts no­tam­ment les prêts sub­ven­tion­nés, soft loan, Cre­doc, etc. Ce qui a en pa­ral­lèle abou­ti au cross-sel­ling des pro­duits ban­caires Re­tail. «Blom Bank a constam­ment in­ves­ti dans ce seg­ment. Elle tient tou­jours à agran­dir sa part de mar­ché en pro­po­sant per­pé­tuel­le­ment de nou­veaux pro­duits et so­lu­tions en se ba­sant sur notre ex­pé­rience de 2011 jus­qu’à ce jour qui se manifeste par un bon ren­de­ment et des im­payés né­gli­geables», ajoute M. Had­dad.

A la lu­mière du der­nier re­por­tage de Bloom­berg sur la si­tua­tion fi­nan­cière en crise au Li­ban, le sec­teur ban­caire a-t-il pris des me­sures hors pair concer­nant le fi­nan­ce­ment des TPME né­ces­sai­re­ment de­ve­nus en­core plus fra­gile? Le di­rec­teur des ser­vices avec les PME à Blom Bank pré­cise que «la si­tua­tion glo­bale au Li­ban, a tou­jours été in­stable. Notre banque s’est tou­jours adap­tée à ces chan­ge­ments». Le fi­nan­ce­ment des en­tre­prises dé­pend d’un dos­sier qui re­flète la si­tua­tion fi­nan­cière de la com­pa­gnie en ques­tion ain­si que les ga­ran­ties pro­po­sées. Tant que la si­tua­tion est fa­vo­rable et le ni­veau d’en­det­te­ment de l’en­ti­té en ques­tion de­meure ac­cep­table, Blom Bank main­tien­dra son ac­ti­vi­té de cré­dit. Ain­si, la banque contri­bue­ra à la réus­site du bu­si­ness de l’en­ti­té dé­bi­trice tout en

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.