L’HIS­TOIRE CHRÉ­TIENNE RE­CONS­TI­TUÉE

Le Mensuel Magazine - - Som­maire -

Le mu­sée an­to­nin ouvre bien­tôt ses portes

C’est au Couvent Saint-roch (Mar Rou­koz) à Dek­wa­né que peintures, icônes, ci­boires, croix, ou­vrages, etc., ra­content toute une his­toire. Celle des pères an­to­nins, qui, au fil des an­nées, ont réus­si à con­ser­ver leur pa­tri­moine re­li­gieux.

C’est en 1998 que l’idée de fon­der un mu­sée ras­sem­blant le pa­tri­moine ar­tis­tique, cultuel et cultu­rel de l’ordre an­to­nin ma­ro­nite a ger­mé. C’est du­rant la pé­riode des pré­pa­ra­tifs du ju­bi­lé tri­cen­te­naire de L’OAM que le P. Ab­bé Han­na Slim, Su­pé­rieur gé­né­ral de l’ordre à l’époque, ma­ni­feste sa de­mande ex­pli­ci­te­ment. Entre 1998 et 1999, deux re­li­gieux an­to­nins, Frère Sa­li­ba et Père Ger­ma­nos se sont at­te­lés à ras­sem­bler, à par­tir des cou­vents et ar­chives de l’ordre, les pièces si­gni­fi­ca­tives sus­cep­tibles d’in­té­grer la col­lec­tion du mu­sée an­to­nin. Au cours de l’été 1999, le mu­sée en ques­tion est ins­tal­lé dans les caves du Couvent Saint-roch – Dek­wa­né, qui ont été amé­na­gées à cet ef­fet. En 2008, les caves-lo­caux ont été trans­for­mées en un grand ré­fec­toire et en un sa­lon. Les res­pon­sables ont donc été obli­gés de dé­mé­na­ger le mu­sée vers les sous-sols du couvent où une grande ga­le­rie en forme de L ain­si qu’une sal­le­dé­pôt ont été équi­pées pour ac­cueillir, dans les meilleures con­di­tions, la col­lec­tion du mu­sée.

De­puis 2011, le mu­sée est en­tre­te­nu, avec l’ar­ri­vée de nou­velles ac­qui­si­tions, qui bien que li­mi­tées,

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.