DU EN TOURISME RELIGIEUX

L’USJ met en avant le potentiel tou­ris­tique

Le Mensuel Magazine - - Sommaire - PAR NATASHA METNI-TORBEY

Une for­ma­tion de 30 cré­dits ou­verte à toute per­sonne in­té­res­sée. Au­cun pré­re­quis n’est exi­gé, si ce n’est la dé­ten­tion du Bac­ca­lau­réat (en vue de l’ob­ten­tion d’un cer­ti­fi­cat uni­ver­si­taire) ou d’au moins une li­cence (pour ac­qué­rir le di­plôme uni­ver­si­taire). A rai­son de deux à trois fois par se­maine, les cours com­mencent à par­tir de 17h30 pour per­mettre aux pro­fes­sion­nels d’y as­sis­ter ai­sé­ment. La for­ma­tion se dé­rou­le­ra par­fois les sa­me­dis pour don­ner lieu à des sé­mi­naires, des confé­rences ou des sor­ties sur le ter­rain. Les ins­crip­tions, qui ont com­men­cé pen­dant le mois de juillet, re­pren­dront en sep­tembre, avant de don­ner lieu au DU en oc­tobre. La for­ma­tion pren­dra fin le 30 jan­vier, avec une pause entre le 15 dé­cembre et le 14 jan­vier. Pour ce qui est des éva­lua­tions, le Dé­par­te­ment de Géo­gra­phie de la Fa­cul­té des Lettres et des sciences hu­maines (FLSH) de L’USJ qui est à l’ori­gine de ce pro­gramme, exempte les par­ti­ci­pants d’exa­mens sur table. «Nous mi­se­rons da­van­tage sur les tra­vaux de groupe, les études de cas et les ré­flexions sur des thé­ma­tiques pré­cises», ex­plique Li­liane Buc­cian­ti Ba­ra­kat, la res­pon­sable du DU.

UN TOURISME EN PLEIN ES­SOR. «L’idée de mettre en place cette for­ma­tion a ger­mé au cou­rant de l’an­née 2016-2017. Le Conseil de la Fa­cul­té des Lettres et des Sciences hu­maines a ins­tau­ré un co­mi­té de ré­flexion dont l’ob­jec­tif se­rait d’éla­bo­rer des di­plômes in­no­vants re­la­tifs au tourisme religieux», af­firme Mme Ba­ra­kat. Pour­quoi ? Après l’an 2000, la clien­tèle du tourisme religieux prend un autre as­pect. Alors qu’elle se li­mi­tait au­pa­ra­vant aux per­sonnes âgées et aux fa­milles avec leurs en­fants, elle touche, au­jourd’hui, de plus en plus de jeunes. C’est dans ce sens qu’en 2007, l’or­ga­ni­sa­tion mon­diale du tourisme (OMT) a pu­blié un rap­port pré­ci­sant que le tourisme religieux se doit d’être ins­crit dans un pro­ces­sus de dé­ve­lop­pe­ment durable et de pré­ser­va­tion des sites cultuels et des ri­chesses na­tu­relles et cultu­relles. Aus­si, et de par sa lo­ca­li­sa­tion géo­gra­phique et ses 19 com­mu­nau­tés re­li­gieuses, le Liban jouit-il d’un potentiel de sites tou­ris­tiques religieux très sou­vent oc­cul­tés. Ce n’est qu’en 2016 que, suite à un ac­cord de col­la­bo­ra­tion entre la FLSH et la Fa­cul­té des sciences re­li­gieuses (FSR), un DU in­no­vant dans le do­maine du tourisme religieux a com­men­cé

LA FOR­MA­TION S’ADRESSE AU­TANT AUX PRO­FES­SION­NELS DU TOURISME QU’AUX AC­TEURS DU SEC­TEUR RELIGIEUX.

à être pen­sé. Cette ini­tia­tive ré­pond aus­si au coup d’en­voi don­né par le Premier mi­nistre li­ba­nais Saad Ha­ri­ri, en mai 2017, concer­nant la pre­mière phase du pro­jet de Tourisme cultu­rel religieux. Plu­sieurs par­te­naires y ont été im­pli­qués, dont le mi­nistre du Tourisme Avé­dis Gui­da­nian et l’am­bas­sa­deur d’ita­lie au Liban, Mas­si­mo Ma­rot­ti, en vue d’in­té­grer le Liban à la carte du tourisme religieux mon­dial. Des­ti­né par consé­quent à toute per­sonne in­té­res­sée par le pa­tri­moine cultuel, aux pro­fes­sion­nels du sec­teur du tourisme, aux ordres religieux, aux com­mu­nau­tés res­pon­sables de sanc­tuaires, aux agences de voyage, etc., le DU en tourisme religieux vient com­bler cette faille qui ren­dait boî­teux le sec­teur tou­ris­tique li­ba­nais.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.