LILI’S FARM

La di­va des cham­pi­gnons or­ga­niques

Le Mensuel Magazine - - Sommaire -

«Nous avons pen­sé aux cham­pi­gnons car on peut les culti­ver toute l’an­née mal­gré les al­léas cli­ma­tiques comme le froid en hi­ver. Les cham­pi­gnons pro­duits à Lili’s farm sont bour­rés de vi­ta­mines, de pro­téines et de saveurs, connus pour leurs qua­li­tés an­ti­oxy­dantes», com­mence Wis­sam Man­sour, un des co­fon­da­teurs de la start-up Lili’s farm, créée en 2017 avec Zei­na Aja­mi. Dans un sou­ci de dé­ve­lop­pe­ment durable, en uti­li­sant un sub­strat do­mes­tique et en pro­dui­sant lo­ca­le­ment les cham­pi­gnons connus pour être im­por­tés, le jeune homme pas­sion­né par son pro­duit, a vou­lu re­créer des es­pèces de cham­pi­gnons à par­tir de la tourbe li­ba­naise. Pour le mo­ment, des em­ployés à temps par­tiel aident à la cueillette et à la dis­tri­bu­tion. Le centre de dis­tri­bu­tion se trouve à Bey­routh.

La jeune en­tre­prise a pu voir le jour grâce à un par­te­na­riat avec Switch Med, une as­so­cia­tion eu­ro­péenne qui aide les start-up vertes qui adoptent des ini­tia­tives éco­no­miques in­no­vantes dans la ré­gion Mé­di­ter­ra­née. Switch Med les a aus­si ai­dés à maî­tri­ser la tem­pé­ra­ture cli­ma­tique idéale ain­si que l’hu­mi­di­té pour as­su­rer une pro­duc­tion op­ti­male. Elle les sou­tient éga­le­ment dans le mar­ke­ting et le bran­ding. Di­vers cham­pi­gnons or­ga­niques et sa­vou­reux sont pro­duits à Ma­sh­gha­ra et à Ain el-ti­né à par­tir de com­posts bio de la Bé­kaa. La start-up pro­pose des pro­duits frais, comme des pleu­rotes bio­lo­giques, ain­si que des pro­duits dé­ri­vés, comme des pâ­tés vé­gé­ta­liens peu ca­lo­riques et riches en vi­ta­mines, mi­né­raux et an­ti­oxy­dants.

CRÉA­TION D’EM­PLOIS. Le but de Lili’s farm est de pro­mou­voir le re­cy­clage des dé­chets or­ga­niques li­ba­nais en pro­mou­vant les tech­no­lo­gies ap­pro­priées, comme celle du contrôle per­son­na­li­sé avec des agri­cul­teurs lo­caux dans la val­lée de la Bé­kaa. La ferme de Ma­sh­gha­ra pré­exis­tait, mais l’idée de pro­duire di­vers cham­pi­gnons bios consti­tue la grande in­no­va­tion. Le jeune homme pense que le coût de pro­duc­tion a été par­fai­te­ment étu­dié. Hor­mis les 2 co­fon­da­teurs, l’en­tre­prise em­bauche 4 tra­vailleurs sai­son­niers. Lili’s farm es­père créer des em­plois stables au Liban si tout conti­nue à évo­luer po­si­ti­ve­ment. D’ores et dé­jà, les cham­pi­gnons sont ven­dus à un prix com­pé­ti­tif dans les su­per­mar­chés et les boutiques bios. Ils ont re­joint ré­cem­ment «Badaro Ur­ban Far­mers Mar­ket» et peuvent être li­vrés à domicile.

OB­JEC­TIF Re­créer des es­pèces de cham­pi­gnons à par­tir de la tourbe li­ba­naise

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.