Quinze ans de pri­son pour Bi­lal Mi­ka­ti

L'Hebdo Magazine - - SEMAINE POLITIQUE -

La Cour mi­li­taire per­ma­nente, pré­si­dée par le gé­né­ral Kha­lil Ibra­him, a con­dam­né à une peine de 15 ans de pri­son, Bi­lal Mi­ka­ti, pour son ap­par­te­nance à l’or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste Daech. Mi­ka­ti, qui n’a que 21 ans, avait re­joint les rangs de Daech et avait exé­cu­té, il y a plus d’un an, le mi­li­taire mar­tyr Ali Sayyed, af­fir­mant du­rant son pro­cès qu’il ne re­gret­tait pas ce qu’il avait fait. Tout au long de la séance de sa condam­na­tion, Mi­ka­ti sou­riait tran­quille­ment. Le pré­sident de la Cour mi­li­taire n’avait pas fi­ni de ci­ter les chefs d’ac­cu­sa­tion pro­non­cés contre lui qu’il a avoué que tout était vrai, af­fir­mant qu’il était at­ta­ché à l’Etat is­la­mique (EI) et qu’il avait re­joint ses rangs dès sa consti­tu­tion. Il a sou­li­gné qu’il re­join­drait le mou­ve­ment de Daech dès sa sor­tie de pri­son, ajou­tant qu’il s’ap­prê­tait avant son ar­res­ta­tion à exé­cu­ter une opé­ra­tion contre le ré­gime sy­rien à Rak­ka. Il est même al­lé jus­qu’à af­fir­mer que tous les non­mu­sul­mans mé­ritent d’être tués. Bi­lal Mi­ka­ti avait quit­té l’école très tôt et re­joint le col­lège Bou­kha­ri où il a étu­dié la cha­ria is­la­mique. Il a en­suite par­ti­ci­pé à des exer­cices de com­bat avec le Front al-Nos­ra à Alep, avant de re­joindre l’EI.

Ali Sayyed.

Bi­lal Mi­ka­ti.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.