3 QUES­TIONS AU

L'Hebdo Magazine - - SEMAINE POLITIQUE -

DR MAYSALOUN KANSO

Res­pon­sable au mi­nis­tère de la San­té pu­blique

Vous êtes chef du dé­par­te­ment d’im­por­tex­port au mi­nis­tère de la San­té, dé­lé­guée du mi­nis­tère au­près de la com­mis­sion des pes­ti­cides. Les mi­nistres de la San­té et de l’Agri­cul­ture ont par­lé de 45 pes­ti­cides can­cé­ri­gènes uti­li­sés au Li­ban. Comment ont-ils été dé­cou­verts? La pré­sence de ces pes­ti­cides n’est pas ré­cente. Ils existent en Eu­rope, mais ils sont uti­li­sés sous contrôle sé­rieux par des ex­perts, et les au­to­ri­tés vé­ri­fient l’état de la tourbe, de l’eau et du pro­duit qui doit être dis­tri­bué pour pou­voir li­mi­ter tout ef­fet né­faste. Au Li­ban, nous n’avons pas ces moyens. Le mi­nistre de la San­té a donc pris la dé­ci­sion d’in­ter­dire l’im­por­ta­tion de ces pes­ti­cides.

Por­quoi avez-vous dé­mis­sion­né de la com­mis­sion?

Pen­dant long­temps, la voix du mi­nis­tère de la San­té n’a pas pu se faire en­tendre. Il était im­pos­sible de leur faire par­ve­nir la voix du mi­nis­tère, ba­sée sur les don­nées scien­ti­fiques né­ces­saires pour prendre les dé­ci­sions qui ne nuisent pas à la san­té des Li­ba­nais.

Quelles sont les me­sures qui se­ront prises?

D’abord, l’in­ter­dic­tion de faire en­trer les pes­ti­cides can­cé­ri­gènes. Une deuxième liste re­groupe les noms des pes­ti­cides dé­jà in­ter­dits, et une troi­sième, ceux qui dé­cèlent des im­pu­re­tés. Ceux-là se­ront exa­mi­nés avant de per­mettre leur uti­li­sa­tion. En­suite, nous pro­cé­de­rons à l’exa­men des pro­duits avant de les mettre sur le mar­ché. Dans une troi­sième étape, une nou­velle com­mis­sion des pes­ti­cides se­ra for­mée. Elle grou­pe­ra des ex­perts et non plus des im­por­ta­teurs. AR­LETTE KAS­SAS

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.