Payer en ligne en toute sé­cu­ri­té

En pointe en ma­tière de nou­veaux modes de paie­ment en ligne, la Bank Au­di conti­nue d’in­no­ver en pro­po­sant de nou­veaux ser­vices en­core plus sé­cu­ri­sés, 3D Se­cure et To­ke­ni­za­tion. Ran­da Bdeir, di­rec­trice pour le groupe du dé­par­te­ment des cartes et des so­lu­ti

L'Hebdo Magazine - - DOSSIER CARTES DE CRÉDIT -

Les consom­ma­teurs et les com­mer­çants ont-ils confiance dans les paie­ments en ligne? Les tech­no­lo­gies de pro­tec­tion/de sé­cu­ri­té ont-elles évo­lué? Nous sommes par­fai­te­ment conscients que le com­merce élec­tro­nique ne peut pas al­ler de l’avant si nous ne pro­po­sons pas des so­lu­tions sûres aux com­mer­çants. C’est la rai­son pour la­quelle nous avons éta­bli une feuille de route en ma­tière de sé­cu­ri­té qui ré­pond aux be­soins pré­sents et fu­turs. Nous avons éga­le­ment dé­ve­lop­pé nos pro­grammes et ap­pli­ca­tions en confor­mi­té avec les cri­tères de sé­cu­ri­té adop­tés par Vi­sa et Mas­terCard, et ce dans un seul but: faire que les paie­ments en ligne soient aus­si sûrs que pos­sible. Dans ce contexte, nous avons lan­cé deux nou­veaux ser­vices qui in­tro­duisent un ni­veau sup­plé­men­taire de sé­cu­ri­té et s’adressent aux clients de la Bank Au­di, qu’il s’agisse de dé­ten­teurs de cartes ou de com­mer­çants sur la pla­te­forme de paie­ment élec­tro­nique de la banque (Au­di e-pay­ment ga­te­way): les ser­vices 3D Se­cure et To­ke­ni­za­tion. Le ser­vice 3D Se­cure a été dé­ve­lop­pé dans le but d’aug­men­ter le ni­veau sé­cu­ri­taire des opé­ra­tions lors des paie­ments en ligne, par le biais d’une vé­ri­fi­ca­tion de l’iden­ti­té du dé­ten­teur de la carte à tra­vers un mot de passe 3D Se­cure. L’ob­jec­tif est de per­mettre aux clients d’ef­fec­tuer des achats en ligne de la même fa­çon qu’ils in­tro­dui­raient leurs codes Pin sur un dis­tri­bu­teur au­to­ma­tique de billets. Le ser­vice To­ke­ni­za­tion, lui, en­code la tran­sac­tion en rem­pla­çant le nu­mé­ro à 16 chiffres de la carte par un «to­ken», uti­li­sé pour les tran­sac­tions ef­fec­tuées sur In­ter­net, sur por­table ou sur n’im­porte quel dis­po­si­tif Tap2Pay sans contact.

Quel pro­ces­sus le client doit-il suivre pour s’abon­ner au ser­vice 3D Se­cure?

Afin de pro­fi­ter de ce ser­vice gra­tuit, deux op­tions sont pro­po­sées aux dé­ten­teurs de cartes Bank Au­di: le pré­en­re­gis­tre­ment où les dé­ten­teurs de cartes ont la pos­si­bi­li­té d’en­re­gis­trer les leurs sur www. ban­kau­di.com.lb, et de suivre des étapes simples pour créer leurs mots de passe 3D Se­cure et les uti­li­ser à chaque paie­ment en ligne. Ces der­niers peuvent éga­le­ment en­re­gis­trer leurs cartes au cours de leur shop­ping en ligne, au cas où ils n’au­raient pas fait de pré­en­re­gis­tre­ment. Il leur se­ra alors de­man­dé de s’abon­ner et de suivre les mêmes étapes à chaque uti­li­sa­tion en ligne de leurs cartes de cré­dit au­près de com­mer­çants «Ve­ri­fied by Vi­sa» ou «Mas­terCard Se­cure Code».

Quels sont les avan­tages du ser­vice To­ke­ni­za­tion?

Le ser­vice To­ke­ni­za­tion offre des avan­tages aus­si bien aux dé­ten­teurs de cartes qu’aux com­mer­çants. Cette tech­no­lo­gie pro­tège, en ef­fet, les por­teurs de cartes en trans­for­mant leurs numéros de carte en «to­ken» qu’ils peuvent uti­li­ser pour ef­fec­tuer des tran­sac­tions sûres par l’in­ter­mé­diaire de por­tables do­tés de la tech­no­lo­gie sans contact Tap2Pay, et d’au­to­col­lants, montres et bra­ce­lets Tap2Pay. Par ailleurs, le ser­vice fa­ci­lite le «check out» des clients lors­qu’ils paient en ligne, puis­qu’ils n’au­ront pas be­soin de rem­plir les dé­tails re­la­tifs à leurs cartes (nu­mé­ro de carte, code et date d’ex­pi­ra­tion) à chaque achat en ligne au­près d’un com­mer­çant don­né. Au lieu de ce­la, ils n’ont qu’à uti­li­ser leur «to­ken» conser­vé en mé­moire, sim­ple­ment en cli­quant sur la com­mande Payer pour com­plé­ter leur achat. Le ser­vice To­ke­ni­za­tion est éga­le­ment très pra­tique pour les com­mer­çants qui éta­blissent un lien entre leurs sites web et la pla­te­forme de paie­ment élec­tro­nique de la banque, vu qu’il leur per­met de fac­tu­rer leurs frais aux clients et d’ef­fec­tuer des paie­ments ré­cur­rents sans sau­ve­gar­der les numéros de cartes sur leurs sites. Ce­la im­plique que toutes les in­for­ma­tions sen­sibles re­la­tives aux clients res­tent sous le contrôle de la banque à tout mo­ment. J.S.

Ran­da Bdeir.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.