Quand Aoun et Ber­ry se re­trouvent

L'Hebdo Magazine - - CONFIDENCES LIBAN -

Com­men­tant l’ac­cord sur les res­sources ga­zières avec le pré­sident Na­bih Ber­ry, les mi­lieux de Ra­bié avancent: «Cet ac­cord a sans doute amé­lio­ré et cla­ri­fié les re­la­tions entre les deux par­ties ou plu­tôt les a re­mises sur les rails. C’est alors qu’elles sont de­ve­nues la cible de ‘‘tirs pré­si­den­tiels’’». «La ren­contre avec Na­bih Ber­ry est na­tu­relle et le gé­né­ral Mi­chel Aoun en­tre­tient d’ex­cel­lents contacts avec toutes les frac­tions li­ba­naises et ne met au­cune par­tie à l’écart». Aoun, ajoutent les mêmes sources, ne cesse de ré­pé­ter que la re­la­tion avec le pré­sident de la Chambre doit être tou­jours stable, sans ou­blier que le lea­der du CPL est tou­jours le can­di­dat de l’axe stra­té­gique au­quel ap­par­tient Ber­ry qui reste fi­dèle à son camp po­li­tique. «Aus­si, les points de vue du Bloc du Chan­ge­ment et de la Ré­forme et ceux du mou­ve­ment Amal sont concor­dants en ma­tière de nou­velle loi élec­to­rale… Ce­la si­gni­fie que l’ac­cord sur le pé­trole n’avait pas pour but d’amé­lio­rer l’image du gé­né­ral Aoun en tant que can­di­dat à la pré­si­dence, comme le pré­tendent les mau­vaises langues». In­ten­si­fi­ca­tion des ac­ti­vi­tés des cel­lules proches de Daech après la pu­bli­ca­tion, par l’or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste à Ra­q­qa, de son 1er com­mu­ni­qué of­fi­ciel sur le Li­ban, en mars der­nier, sous le titre Ya ah­fa­da al-sa­ha­ba fi Loub­nan (Les fils des com­pa­gnons du Li­ban). C’est ce qu’ont re­mar­qué les or­ganes sé­cu­ri­taires li­ba­nais qui ont no­té l’in­fil­tra­tion de groupes ter­ro­ristes dans des quar­tiers de Aïn el-He­loué, sa­chant que cer­tains chefs oeuvrent en co­opé­ra­tion di­recte avec Daech et al-Nos­ra en Sy­rie. Les au­to­ri­tés sé­cu­ri­taires ont mis en garde les res­pon­sables dans les camps contre le dan­ger de la trans­for­ma­tion de Aïn el-He­loué en foyer tak­fi­riste qui me­nace la sta­bi­li­té à Saï­da et ses alen­tours. Imad Yas­sine, ré­fu­gié à Aïn el-He­loué, y se­rait le bras de l’EI. Il a été char­gé de pré­pa­rer des opé­ra­tions de dé­sta­bi­li­sa­tion au Li­ban, sa­chant que les contacts entre Ra­q­qa et le Li­ban se sont der­niè­re­ment in­ten­si­fiés. On au­rait cap­té un échange entre Abou Kha­led el-Ira­ki, un chef de l’EI à Ra­q­qa, et cer­tains re­pris de jus­tice dans le quar­tier de Ta­ware’ dont Yas­sine. Par­mi les noms ci­tés aus­si, ce­lui de Hi­lal Hi­lal, res­pon­sable de la cha­ria du groupe. Les forces pa­les­ti­niennes char­gées de la sé­cu­ri­té dans les camps semblent peu concer­nées par la gra­vi­té de la si­tua­tion, et les ré­sul­tats de la réunion sé­cu­ri­taire li­ba­no-pa­les­ti­nienne ne sont pas ras­su­rants quant à la ca­pa­ci­té à af­fron­ter Daech.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.