Ri­fi com­mente Nasrallah

L'Hebdo Magazine - - CONFIDENCES LIBAN -

La pro­po­si­tion avan­cée par sayyed Has­san Nasrallah (Michel Aoun à Baabda et Saad Hariri au Sé­rail), en re­por­tant à une étape ul­té­rieure les ques­tions por­tant sur la com­po­si­tion du ca­bi­net, la dé­cla­ra­tion mi­nis­té­rielle et la loi élec­to­rale) est confuse, d’après les mi­lieux proches du mi­nistre dé­mis­sion­naire Achraf Ri­fi, sur­tout en ce qui concerne l’équi­libre in­terne et la re­la­tion entre sun­nites et chiites au Li­ban et dans la ré­gion. L’équa­tion pro­po­sée est ba­sée sur l’élec­tion d’un pré­sident ac­quis à la for­ma­tion chiite et sur le par­tage des pré­ro­ga­tives du fu­tur Pre­mier mi­nistre, en l’as­su­jet­tis­sant à l’avance aux contraintes qui ont sui­vi la for­ma­tion du ca­bi­net de 2009. Il s’agit d’une ten­ta­tive d’ins­tru­men­ta­li­sa­tion gra­tuite pour ob­te­nir une cou­ver­ture sun­nite, mettre sur pied un gou­ver­ne­ment et élire un pré­sident, en confis­quant au Pre­mier mi­nistre ses pou­voirs réels.

Achraf Ri­fi.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.