San­ta- Croce

Le Pan­théon des gloires ita­liennes

Prestige (Lebanon) - - Reportage -

Lieu de ren­contre des hommes illustres, la plus grande église fran­cis­caine au monde abrite les tombes d’Ita­liens cé­lèbres, que Pres­tige vous in­vite à vi­si­ter. L’his­toire de San­ta- Croce, Eglise de la Sainte- Croix conçue par le sculp­teur et ar­chi­tecte flo­ren­tin Ar­nol­fo di Cam­bio, est in­ti­me­ment liée à l’his­toire de Flo­rence. Avec son ar­chi­tec­ture go­thique im­po­sante, ses mer­veilleuses fresques, ses re­tables d’au­tel, ses pré­cieux vi­traux, ses nom­breuses sculp­tures, l’église, ber­ceau de la Re­nais­sance, construite à la fin du XIIIe siècle, re­pré­sente l’une des pages les plus im­por­tantes de l’his­toire de l’art flo­ren­tin.

Ga­li­lée 1564- 1642

Le phy­si­cien et as­tro­nome ita­lien Ga­li­leo Ga­li­lei, créa­teur de la lu­nette qui porte son nom, grâce à la­quelle il ob­ser­va les sa­tel­lites de Ju­pi­ter, est consi­dé­ré comme le père de l’ob­ser­va­toire as­tro­no­mique et de la phy­sique mo­derne. A 19 ans, il dé­cou­vrit les lois du mou­ve­ment pen­du­laire en ob­ser­vant le ba­lan­ce­ment d’un lustre dans la ca­thé­drale de Pise. Conçu par Gio­van­ni Bat­tis­ta Fog­gi­ni, le mo­nu­ment porte le buste cen­tral de Ga­li­leo re­gar­dant vers les étoiles. A gauche, la sta­tue de l’as­tro­no­mie créée par le fils de Fog­gi­ni, Vin­cen­zo. A droite, la sta­tue de la géo­mé­trie exé­cu­tée par Gi­ro­la­mo Tic­cia­ti. Con­dam­né par l’Eglise en 1633, Ga­li­lée n’a été au­to­ri­sé à avoir une sé­pul­ture chré­tienne qu’en 1737.

Newspapers in French

Newspapers from Lebanon

© PressReader. All rights reserved.